Accord participe passé

Bonjour,
Pourriez-vous me donner un avis sur l’accord du participe passé dans ce cas ?

« Il fallait un papier et un stylo et dans ces moments-là, je trouve. « Anna, hôtel Alhambra, room 530, at 8:00 p.m. ».

Avant qu’il ne finisse à Besançon sur mon sous-main, j’ai gardé – et j’ai toujours – la précieuse relique. À une époque je la touchais même parfois, pour me rappeler sa présence, son regard, sa chaleur.

Je l’ai relue  plusieurs fois. Un doute subsistait et je ne pouvais pas l’évacuer.  Comment croire qu’elle tiendrait parole quand tant d’autres se sont dérobées ?
————————————————————————————————————

L’accord du participe passé, accord avec le COD puisque placé avant le verbe avoir
MAIS
J’ai relu quoi ?  – La relique ou  -Le papier…

L’auteur  fait un récit (premier paragraphe).
Puis le récit est entrecoupé par un saut dans le temps, il évoque le devenir de ce papier qu’il qualifie de « relique ». (deuxième paragraphe)
Et le récit reprend…  (troisième paragraphe) avec je l’ai relu ou je l’ai relue ?
Il me semble plus cohérent de l’accorder avec « papier » indiquant une reprise du récit  mais peut-être est-ce fautif ?
Qu’en pensez-vous ?

Cordialement,

 

postambule Débutant Demandé le 23 avril 2021 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

C’est le problème de la reprise pronominale, à quoi correspond l’ ?
Il n’y a que l’auteur qui puisse le dire…
j’accorde avec relique, le papier est trop loin.

joelle Grand maître Répondu le 23 avril 2021

Merci beaucoup pour votre retour !

postambule Débutant Répondu le 23 avril 2021

Je l’accorderais avec papier parce qu’on relit un papier et pas une relique.
Je ferais la syllepse, « relique » n’étant qu’une métaphore, il faut revenir à « papier », peu importe la distance, c’est le sens qui prime.

Tara Grand maître Répondu le 23 avril 2021

Question intéressante. Vous avez le choix du genre selon le sens (accord par syllepse), mais la phrase précédente donne priorité à la relique (je la touchais même). Revenir au masculin oblige le lecteur à une contorsion pour savoir de quoi on parle.
Dans cet esprit, le saut de ligne qui précède est malencontreux, comme l’est la mention du stylo au début et la reprise brutale du  « elle » à la fin, qui renvoie désormais à une personne.
Il faut aussi faire concorder les temps : Comment croire qu’elle tiendrait parole quand tant d’autres s’étaient dérobées ?
Ce n’est pas limpide…

Chambaron Grand maître Répondu le 23 avril 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.