accord participe passé

Bonjour,

Selon vous, comment doit-on orthographier les participes passés dans ces 3 phrases ?

J’ai eu 3 fautes à un examen à cause de ces phrases, et je ne comprends pas mes erreurs…

1) La scission de la Belgique semble plus proche qu’on ne l’avait pressentie (selon la prof c’est pressenti)
2) Par manque d’argent, je n’ai pu acheter tous les accessoires que j’aurais désirés (désiré selon la prof)
3) Voilà un des meilleurs plats de moules que j’aie jamais dégusté (dégustés selon la prof)

valerieguinaa Débutant Demandé le 10 mai 2018 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

Bonjour valerieguinaa.

1) La scission de la Belgique semble plus proche qu’on ne l’avait pressenti.

Ici le COD n’est pas « la scission de la Belgique » mais le verbe « être » est sous-entendu : La scission de la Belgique semble plus proche qu’on ne l’avait pressenti être (proche).

2) Par manque d’argent, je n’ai pu acheter tous les accessoires que j’aurais désiré.
Même remarque, le verbe « acheter » est sous entendu et COD du participe passé : « je n’ai pu acheter tous les accessoires que j’aurais désiré acheter. »

3) Voilà un des meilleurs plats de moules que j’aie jamais dégusté /ou dégustés.
Après « un de » on peut accorder au pluriel (le plus souvent, car on veut insister sur la pluralité) ou au singulier (on veut souligner que c’est ce plat qui est particulièrement bon).

PhL Grand maître Répondu le 10 mai 2018

Juste une remarque Phl.
Pour le point 1.
Je pense que les deux accords sont possibles.
– La scission sismique semble plus proche qu’on ne l’avait pressenti être proche)
– La scission sismique semble plus proche qu’on ne l’avait pressentie (on avait pressenti quoi ? la sismique)
Le Bon Usage admet les deux accords. La prof en question ne peut pas compter fautif l’accord de Valérie.

le 10 mai 2018.

Pourriez-vous nous donner la référence du Bon usage, s’il vous plaît ?

jean bordes Grand maître Répondu le 10 mai 2018

Oui Jean Bordes, je vous donne ça en début de soirée quand je serai rentré chez moi

le 10 mai 2018.

Paragraphe 945.
Quand « l’ » peut être considéré comme tenant lieu d’un objet direct accompagné d’un attribut de cet objet, les choses sont moins simples. Les auteurs accordent parfois le participe comme si « l’ » était pour « la »
Quelques exemples du Bon usage :
– La nature apparaîtra plus généreuse qu’on ne l’avait crue (Rostand)
– La situation est plus grave que tu ne l’avais d’abord estimée (Perec)
– La maison est certes grande, et moins pourtant que nous l’avions imaginée (Duhamel)

le 10 mai 2018.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.