Accord  » meurt ou meure  »

Répondu

Bonjour et merci pour l’inscription à ce forum très utile.

Pour les prochaines commémorations du 11 novembre, il va y avoir une citation imprimée sur un grand drapeau donc il ne peut y avoir la moindre faute.

Cette citation est écrite ainsi :

 » Que la paix soit la seule volonté qui ne meurt jamais  »

Est-ce exact ainsi ou bien faut-il écrire :

 » Que la paix soit la seule volonté qui ne meure jamais  »

Merci pour votre réponse

Bonne soirée

Carpi66 Membre actif Demandé le 18 septembre 2018 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

10 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Oui, il faut le subjonctif : « la seule qui ne meure jamais ».

Avec
C’est la seul animal qui meurt au printemps
C’est la seul animal qui meure au printemps
on peut hésiter, chercher les nuances de sens…

Mais dans votre phrase, c’est introduit par « que la paix soit le seul… »
On est dans un contexte de phrase au subjonctif, on reste obligatoirement au subjonctif.

Avec
Paul est le seul qui vient
Paul est le seul qui vienne
on peut hésiter, chercher les nuances de sens…
Mais
Je souhaite que Paul soit le seul qui vienne
là il n’y a plus le choix : subjonctif

Et sinon, je rejoins le commentaire de Prince, votre phrase ne fonctionne pas. La proposition de Prince est bien construite, si son sens vous convient. Mais ce sens reste bizarre.

David91 Érudit Répondu le 18 septembre 2018

Bonsoir,

Avec le seul, la seule, les seuls, les seules, on emploie plus souvent le subjonctif.

Prince Grand maître Répondu le 18 septembre 2018

1. La Banque de dépannage linguistique confirme  ce que j’ai écrit ci-dessus :

« On emploie plus souvent le subjonctif que l’indicatif après un superlatif ou l’équivalent d’un superlatif, notammenle seul (la seulequi, le seul quele seul dontl’unique quile premier quile dernier quele meilleur que, ainsi qu’après il n’y a que… qui (quedont, etc.) et il y a peu de… que.

Exemples :

 – C’est le seul ordinateur qui nous convienne.
[…]
– Il n’y a que cette solution qui puisse les satisfaire. »

Au cas présent, il convient de retenir le subjonctif présent (3e pers. du sing.)  :  meure

2.  Par ailleurs, la  « paix » n’est pas à proprement  parler une  « volonté » ;  c’est la volonté de paix qui est une volonté.

Aussi pourriez-vous écrire : Que la volonté de paix soit la seule qui ne meure jamais. 

 

 

Prince Grand maître Répondu le 18 septembre 2018

Merci David , comment tourneriez vous cette citation alors pour qu’elle garde le sens voulue sans paraître bizarre …?

Carpi66 Membre actif Répondu le 18 septembre 2018

Il faudrait choisir entre la formule avec « Que… » et la formule avec « la seule ».
Avec ces deux formules à la fois, vous exprimez deux idées que je ne réussis pas à comprendre ensemble. Est-ce qu’on souhaite que ce soit la seule ? Ne serait-ce pas plutôt la seule qu’on souhaite ? C’est bancal.

Partons de la construction rectifiée par Prince :
Que la volonté de paix soit la seule qui ne meure jamais.

1/ En gardant « Que » :
Que la volonté de paix ne meure jamais.

2/ En gardant « la seule » :
La volonté de paix est la seule qui ne meurt/meure jamais.
Et là on revient à votre première question : meurt ou meure.
L’indicatif « meurt » est possible comme constat (mais objectivement ce n’est pas un constat, on n’en sait rien, on fait semblant de le croire) tandis que le subjonctif « meure » apporte une touche d’incertitude et de souhait.
Vous pouvez vous décider en disant à haute voix : « la seule qui ne peut pas mourir », ou « la seule qui ne puisse pas mourir ». Les deux sont possibles grammaticalement (si on me demandait mon avis, je choisirais le subjonctif).

David91 Érudit Répondu le 18 septembre 2018

Bonsoir et donc quelle est la bonne orthographe

Qui ne meurt ou qui ne meure ?

Carpi66 Membre actif Répondu le 18 septembre 2018

Bonjour Carpi
Que la paix soit la seule volonté qui ne meurt jamais.
Sachant ce  que vous voulez exprimer par cette phrase, c’est un indicatif qu’il faut, et la phrase doit s’écrire comme ci-dessus.
On dit bien  » c’est la seule qui réussira (indicatif); c’est le seul qui  a refusé de partir (indicatif) ;  Marie est la seule  qui échappera à l’accident.
« C’est le seul qui » n’implique pas nécessairement un subjonctif, tout dépend du sens.
Si vous écrivez  » Que la paix soit la seule volonté qui ne meure jamais « , cela voudra dire que vous souhaitez que tout, absolument tout soit mortel, sauf la volonté de paix.  Or ce n’est pas cela que vous voulez dire. Tout ce que vous souhaitez est que la volonté de paix ne meure pas.

Brad Grand maître Répondu le 18 septembre 2018

Merci beaucoup

Carpi66 Membre actif Répondu le 18 septembre 2018

Bonjour,

Mourir a ici le sens de s’affaiblir, tendre progressivement vers son extinction, sa disparition.

On pourrait alors écrire :

« Que la paix soit la seule volonté qui ne s’affaiblisse jamais.»

D’où l’emploi du subjonctif.

czardas Grand maître Répondu le 18 septembre 2018

Il y a un intrus dans la phrase. Cet intrus est : « la seule ».
Pourquoi voudrait-on donc  que,  de toute chose,  la volonté de paix soit la seule à ne pas mourir ?
Que resterait-il, si tout mourait ou péréclitait et ne restait  que la volonté de faire la paix ?
Pourquoi la volonté de paix devrait-elle être « la seule » en quoi que ce soit ?
Ce qui a été écrit  ne peut se justifier et n’exprime certainement pas la pensée de l’auteur, et c’est de là que découle le conflit des modes. Sans sens, le mode n’a pas de sens.

Brad Grand maître Répondu le 19 septembre 2018
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.