Accord « eu » après « ça »

Tu te rappelles les conséquences néfastes que ça a eu ?
ou
Tu te rappelle les conséquences néfastes que ça a eues ?

Dans cette phrase,  le « ça » doit-il être considéré comme une forme impersonnelle (eu) ou non (eues) ?

Merci

Liliane94 Débutant Demandé le 20 février 2021 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

5 réponse(s)
 

Bonjour,
Tu hésites entre « Tu te rappelles les conséquences néfastes que ça a eu ? » et  » Tu te rappelle les conséquences néfastes que ça a eues ? » !
Pour la première lettre en gras, je pense que c’est une erreur de ta part, mais l’on doit bien accorder, dans la deuxième phrase, le verbe rappeler, avec son sujet « tu », en ajoutant un s.

Ensuite, « eu » ou « eues » ?
Là, on a un participe passé avec avoir. Quelle est la règle ? « Les participes passés avec avoir s’accordent seulement avec le COD, s’il y en a, et qu’il est avant le verbe. »
Y a-t-il un COD ? « Ça a eu quoi ? Les conséquences néfastes ! » Donc, il y a un COD, et il est avant le verbe, donc on accorde le verbe avec ce COD : féminin pluriel (es).
Donc, « Tu te rappelles les conséquences néfastes que ça a eues ? »

francais Grand maître Répondu le 20 février 2021

« Eu » s’accorde, non avec ça, mais avec « que », pronom relatif COD du verbe avoir, ici au passé composé. Ce relatif « que » a pour antécédent « conséquences », féminin pluriel; donc « eues ».
Votre deuxième phrase est la bonne. (avec un s à rappelles)
Le participe passé d’un verbe conjugué avec avoir (les temps composés) ne s’accorde jamais avec le sujet.

jacour Érudit Répondu le 20 février 2021

Merci pour ces textes, Chambaron.

——————————————————————-

Vous (jacour et ceux qui veulent connaître la règle actuelle) devriez lire cela.

Jacour, il y est même question de « que cela a produite » et de raisons qui peuvent expliquer votre perplexité.

Prince Grand maître Répondu le 21 février 2021

Oui, bien évidemment le « s » manquant à « rappelles » est une coquille… Mon doute portait sur « eu » ou « eues ». Je connais la règle du COD placé avant, mais je me demandais si la formulation « ça a eu » pouvait être assimilée à une tournure impersonnelle  comme « les orages qu’il y a eu ». Visiblement non, donc l’accord doit se faire. Merci pour vos réponses.

Liliane94 Débutant Répondu le 20 février 2021

Malgré tout, si je dis : « les conséquences que ça a produites »,  je reste perplexe.

jacour Érudit Répondu le 20 février 2021

Bienvenue au club des sceptiques sur l’accord du participe passé après avoir !
Votre doute est illustratif.  La sacro-sainte règle heurte votre pente naturelle ?  C’est normal puisqu’il s’agit d’une règle contre-nature, qu’aucune autre langue n’applique car elle ne repose sur aucun fondement linguistique mais est un artifice historique maintenu contre vents et marées pour sélectionner les futés.
Une seule solution : comme je l’ai fait, déserter cette règle en déliquescence, ne plus en faire la promotion, ne plus l’appliquer à l’oral et seulement contraint et forcé à l’écrit…
La vie vous semblera plus légère.

À lire  pour comprendre les évolutions en cours : 
Résumé des évolutions préconisées
Éléments théoriques et références

le 20 février 2021.

Pour jacour.

Et pourtant, c’est bien la règle actuelle…
(N.B. Je n’en défends pas le bien-fondé.)

le 21 février 2021.

Je sais, je sais… Il y a là une sorte d’attraction de proximité qui jette le trouble (pour moi). Cette phrase devenue :  » ..les conséquences que votre attitude a produites… » : pas de problème. Avec un sujet masculin : « …les conséquences que votre comportement a produites … » la phrase ne me choque pas. Mais le neutre « ça » qui a embarrassé Liliane94, ne facilite pas la spontanéité de l’accord. Je ne sais pas pourquoi.
Merci, Prince, pour le lien.

le 21 février 2021.

Le neutre et le hiatus.

Site Etudes littéraires :

« La catastrophe que le tsunami a produite. (Correct !)
La catastrophe que cela a produite.
Ce qui vous conduit à hésiter, c’est sans doute le fait que « cela » est un neutre, donc un masculin, et qu’en plus, je l’ai dit, la phrase n’est pas euphonique (hiatus). Je ne pense pas que vous auriez hésité avec : La catastrophe qu’il (le tsunami) a produite.
C’est pourtant la même application de la même règle. »

le 21 février 2021.


Mais combien de serrures cela lui a ouvert !
(Julien Gracq.)
Je ne peux pas vous dire l’impression que cela m’a fait. (Maurice Druon.)

Inadvertances qui ont échappé aux correcteurs ? Volonté délibérée de faire bouger l’usage ou d’euphonie ? 

 

 

le 21 février 2021.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.