Accord « être traité en »

Bonjour,

J’ai un léger doute, sans trop savoir exprimer ce qui me gêne, concernant la phrase suivante :
« Des personnes traitées en criminelles »
Faut-il bien accorder « en criminelles » avec « des personnes » ?

Et est-ce que ceci serait correct aussi :
« Des personnes traitées comme des criminels »
(Rien à accorder ce coup-ci)

Merci.

nterr Débutant Demandé le 21 janvier 2022 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

Oui, il y a accord parce que « criminelles » est attribut du COD « personnes ».

Tara Grand maître Répondu le 21 janvier 2022

Des personnes traitées en criminelles ont été libérées hier.

criminelles est attribut du COD ? 

le 21 janvier 2022.
évidemment non. Excusez mon étourderie…
Le Robert
En  :
(état, manière)
Se mettre en colère. Être en danger. Les arbres sont en fleurs. Répondez en quelques mots. Transformer l’eau en vin.

(introduisant un nom qui fait fonction d’attribut) ➙ comme. Il parle en connaisseur.

Je vois « criminelles » comme attribut du sujet dans une proposition elliptique (de forme passive inachevée): Des personnes traitées en criminelles > des personnes qui sont traitées en criminels/criminelles.
A la forme active : des personnes qu’on traite en criminels/criminelles.
Masculin si on considère que le mot est un nom, féminin si on le voit comme un adjectif.
le 21 janvier 2022.

Je ne crois pas qu’on puisse le traiter en adjectif. Trouvez-vous acceptables ce type d’énoncés :

Des personnes traitées en belles / en grandes / en intelligentes, etc.

(C’est d’ailleurs bien ce que dit Robert que vous citez : « introduisant un nom » ; pour ce qui est de la fonction attribut, je ne la remets pas en cause.)

le 21 janvier 2022.

Oui ! Il aurait mieux valu que je fasse autre chose hier que de répondre à cette question. Je n’ai fait qu’embrouiller les choses pour qui nous lit. Il y a des jours comme ça…Mais heureusement que vous veillez au grain.
The Pink Panther GIFs - Get the best GIF on GIPHY

le 22 janvier 2022.

Bonjour,

Je pense que les deux accords sont défendables. On peut tout aussi bien avoir :

Ces personnes ont été traitées comme si elles étaient des criminelles / des délinquantes. (Accord avec personnes, puisque criminel / délinquant existent au féminin, si ça n’avait pas été le cas, on aurait eu un masculin, comme dans par exemple : comme si elles étaient des médecins, des hommes, etc.)

Ces personnes ont été traitées comme on traite les criminels / les délinquants. (Avec criminels / délinquants qui réfèrent à une catégorie > accord au masculin générique.)

Le choix est en toute logique valable aussi bien avec en qu’avec comme, puisque ce qui suit est dans les deux cas un substantif. Mais sans doute est-ce l’absence d’article qui peut rendre Elles ont été traitées en délinquants moins acceptable que Elles ont été traitées comme des délinquants.

phil-en-trope Grand maître Répondu le 21 janvier 2022

Oui, Feuillu a bien sûr raison : criminel / délinquant se met au féminin uniquement si personnes = que des femmes, sinon masculin.

Mais si les personnes ne sont que des femmes, il est possible de mettre un masculin, cf. mon deuxième point.

Ces femmes ont été traitées en délinquants / comme des délinquants = comme on traite les délinquants.

le 21 janvier 2022.

Le mot « criminel » est ici un nom. On n’accorde pas les noms en genre, et un nom masculin reste masculin indépendamment de sa fonction. En revanche, on peut les choisir selon le sexe. Le nom générique désignant des hommes et des femmes est le nom masculin, donc écrivez « en criminels », « comme des criminels », sauf si les personnes sont toutes des femmes.

Anonyme Débutant Répondu le 21 janvier 2022

J’ai lu le dernier commentaire de Phil, nuançant ma réponse, mais je ne vois aucune possibilité de ne pas utiliser la forme féminine du nom attribut dans, par exemple, « je traite Julie en criminel(le) ».
Pour la phrase avec « comme + article + nom » (dont vous montrez justement qu’elle est plus facile à traiter puisque dissociant nettement le sujet de la phrase du complément de « comme »), il n’y a pas d’attribut, c’est une comparaison, et alors le choix du complément est effectivement libre (on la traite comme un chien, on le traite comme une *** ). Et si, par choix, on veut comparer des femmes à des hommes ou à un groupe dont on ne veut pas préciser le sexe, c’est également syntaxiquement possible (toutes ces femmes sont traitées comme des criminels, je traite ma femme comme un roi…), c’est un choix de l’auteur.

le 21 janvier 2022.

Je ne comprends pas pourquoi X serait considéré comme un attribut dans (1) et non dans (2).

(1) Il est traité en [Ø X].

(2) Il est traité comme [dét. X].

le 21 janvier 2022.

Merci beaucoup. Pour avoir réussi à exprimer le problème que je me posais… et pour y avoir répondu !

nterr Débutant Répondu le 21 janvier 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.