accord en nombre

Apéros s’accorde-t-il en nombre ?
Merci, cordialement

tperotti Érudit Demandé le 12 août 2020 dans Accords
5 réponse(s)
 

Il n’y a pas de règle concernant l’accord des apocopes : intello, prolo, ado, resto …
Les apocopes lexicalisées comme ceux ci-dessus ou encore moto, vélo, prennent la marque du pluriel.
Apéro est suffisamment employé pour qu’en effet on puisse le mettre au pluriel.

Tara Grand maître Répondu le 12 août 2020

Merci beaucoup
Cordialement

tperotti Érudit Répondu le 12 août 2020

Je suis d’accord avec vous, Tara.

Il n’y a plus d’auteurs qui écrivent des apéro ou les apéro. 

Prince Grand maître Répondu le 12 août 2020

Ce qu’évoque Tara concerne les adjectifs, mais non les substantifs.

Et en prenant deux exemples d’adjectifs apocopés – bio et rétro -, on voit que les dictionnaires divergent : Larousse affirme leur invariabilité en nombre (bio, rétro) ; Robert, leur variabilité en nombre (bio, rétro), quant à Usito, il indique que les deux accords sont possibles (bio, rétro) – et par ailleurs, mentionne que les recommandations orthographiques préconisent l’accord pour bio.
A contrario, rococo est donné invariable par les trois dictionnaires.

Pour en revenir à apéro, ces trois dictionnaires ne le donnent que comme substantif (variable en nombre).
Il existe sous forme adjectival dans l’usage. Quant à l’accord, on a le choix ; pour l’heure, l’invariabilité y semble plus fréquente (voir ngram ici et ).

 

phil-en-trope Grand maître Répondu le 13 août 2020

D’accord pour les substantifs.
Je me pose des questions sur ce qu’on appelle une forme adjectivale de certains noms tronqués.
D’accord pour « écolo » qui peut aussi bien remplacer le nom que l’adjectif.
C’est autre chose pour « apéro » qui serait une troncation de l’adjectif. Il me semble pourtant qu’on ne dit jamais : on va faire une petite promenade apéro (pour apéritive). On croirait à un apéritif ambulatoire (original certes, mais assez peu commode!)
Lorsqu’on parle d' »une soirée apéro » il s’agit du nom tronqué mis en apposition et il n’y a pas lieu au pluriel d’accorder un nom à un autre nom.
Pour les gâteaux, ils peuvent être soit « apéritifs », soit « d’apéritif ».

le 13 août 2020.

Oui, c’est vrai que l’on peut analyser apéro comme un substantif mis en apposition. L’accord au pluriel n’est d’ailleurs pas impossible : des soirées qui sont comme des apéritifs me semble aussi recevable que des soirées où l’on prend l’apéritif / qui sert d’apéritif.

Cela étant, si on prend le vocable non tronqué, on trouve des soirée(s) apéritive(s) (au côté des soirée(s) apéritif(s)), où l’adjectif ne serait pas à prendre dans son sens propre* qui stimule l’appétit – et pour lequel l’apocope – familière – serait en effet improbable vu que ce terme appartient plutôt au registre soutenu -, mais plutôt qui tient lieu d’apéritif / pendant lequel on prend l’apértif, à l’instar de dinatoire = qui tient lieu de diner / pendant lequel on dine. Ce qui donnerait la même possibilité de soirée + nom et soirée + adjectif :

Soirée diner / soirée dinatoire
et
Soirée apéritif / soirée apéritive.

 

 

 

* Le seul donné actuellement par les dictionnaires (Larousse, TLFi, Robert, Usito, Académie).
Je n’avais pas consulté Wiktionnaire, je vois qu’il donne un sens et une occurrence (ancienne)  qui se rapprochent de celui que j’ai proposé supra : 

(Plus rare) Relatif au rite de dégustation d’une boisson avant le repas.

  • Des grappes de consommateurs pleins de quiétude, goûtaient aux tables des terrasses toute l’exquisité de l’heure apéritive. — (Victor MéricLes Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, pages 10-11)
le 13 août 2020.

Bonsoir,
Me voilà bien avancé. Vous me faites penser au Conseil Scientifique. Compte tenu que j’ai le choix, je vais me ranger à l’avis de Tara, et faire l’accord en nombre, sans vouloir froisser Phil.
Cdlt

tperotti Érudit Répondu le 13 août 2020

Je ne serais de toute façon pas froissé, mais il se trouve que pour le substantif, je défends – à l’instar de Luxembour- le non choix, donc l’accord obligatoire au pluriel et le choix pour l’adjectif (ou le substantif épithète ). 🙂
Tara – si je ne déforme pas ses propos : le choix pour les substantifs non épithètes et le singulier pour les substantifs épithètes.

(Ce qui pourrait, non pas me froisser, mais m’ennuyer un peu, c’est que manifestement je n’ai pas été clair.)

 

 

 

le 13 août 2020.

Ah mais si vous êtes très clair et votre point de vue me semble aussi valable que celui que j’ai exposé.

le 14 août 2020.

Bon, tant mieux ! 🙂 mais manifestement tperotti pensait que je défendais le non accord, ce qui n’est pas le cas.

le 14 août 2020.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.