Accord du verbe avec deux sujets juxtaposés désignant la même chose (un pluriel et un singulier)

Répondu

Bonjour,

J’ai un cas de figure spécial qui ne semble pas entrer dans les exemples fournis par mes ouvrages avec la règle de « plusieurs sujets pour un verbe ». J’ai ici deux sujet juxtaposés qui désignent la même réalité et l’un est au singulier et l’autre au pluriel. Dois-je conjuguer le verbe avec le premier sujet ou le deuxième ?
(Je sais qu’il existe d’autres syntaxes pour se débarrasser du « problème » et ce n’est pas ce que je recherche, je veux juste une règle pour ce cas de figure, si vous voulez bien.)
Exemple :
Tous ces soucis, ce poids qui pesait sur ses épaules avait disparu.
Tous ces soucis, ce poids qui pesait sur ses épaules avaient disparu.

Sur reverso (contestable, mais c’était le meilleur exemple approchant que j’ai trouvé), voilà un exemple donné :
« Un rappel, une simple mise au point suffirait à leur rafraîchir la mémoire (on peut considérer rappel et mise au point comme désignant la même réalité). »
On a donc bien juxtaposition de plusieurs sujets qui désignent la même chose (sans virgule entre le deuxième sujet et le verbe) et le verbe au singulier, parce que les sujets sont au singulier. Mais si l’un des deux était au pluriel ? Avec lequel on accorderait ?

Merci d’avance si vous prenez la peine de me répondre.

Totoro Amateur éclairé Demandé le 7 septembre 2022 dans Accords

Pour ne plus vous poser cette question ni tant d'autres,
découvrez les formations en orthographe et en expression du Projet Voltaire :

3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour,
Quand deux sujets synonymes sont juxtaposés, l’accord se fait avec l’un des deux sujets, comme vous le dites.
On peut donc accorder au choix avec soucis ou poids. Ma préférence va au pluriel.
Mais il est vrai que l’on ne trouve que des exemples où les sujets  sont au singulier.

PhL Grand maître Répondu le 7 septembre 2022

Bonjour,

La règle dans le cas de sujets multiples est claire : si il y a une gradation alors il est considéré qu’il y a un sujet unique qui évolue et l’on conjugue le verbe qui suit avec comme sujet le dernier terme.

Exemple de gradation : « La tristesse, le désespoir l’envahissait »

C’est le cas dans votre phrase.

Il en est de même si les sujets peuvent être considéré comme synonymes :

« Le vainqueur du Grand-prix  et pilote talentueuse est félicitée par la foule. »

mais si les termes sont liés par une préposition sans être synonymes, on accorde :

« La tristesse et le désespoir l’envahissaient. »

 

Ouatitm Grand maître Répondu le 7 septembre 2022

Bonjour.

Je ne vois pas de préposition qui lie les deux sujets dans les phrases :

« Tous ces soucis, ce poids qui pesait sur ses épaules avait disparu.
Tous ces soucis, ce poids qui pesait sur ses épaules avaient disparu. »

le 7 septembre 2022.

Bonjour Marie,

Vous avez parfaitement raison : une erreur de copier-coller que je rectifie maintenant que je le peux.

P.S. Je ne sais pas si je suis le seul, mais il m’est impossible d’éditer une réponse ou un commentaire via mon smartohone.

le 7 septembre 2022.

Ouatitm, pour ma part, je peux répondre de mon Smartphone, mais je n’ai pas pu faire un seul commentaire en huit ans…

le 7 septembre 2022.

Votre phrase sans virgule avant le verbe n’est pas valide. Comme beaucoup de personnes ici, vous parlez de « plusieurs sujets pour un verbe », mais cela n’existe pas. Syntaxiquement, un verbe a un sujet, jamais davantage. Vous avez lu une mauvaise grammaire. La question est en fait ici simplement de déterminer le nombre et le genre du sujet.
Pour votre phrase, j’utiliserais la notion de nom apposé à un autre. On peut partir du principe simple que le nom apposé à l’autre est le second, et que vous devez donc conjuguer selon le nom principal, le premier.
+ Mon voisin, la victime, était présent au tribunal.
+ La victime, mon voisin, était présente au tribunal.
Vous devez ici absolument mettre l’apposition entre virgules.
+ Tous ces soucis, ce poids qui pesait sur ses épaules, avaient disparu.
Vous noterez au passage qu’il n’y a aucune harmonisation à faire, ni en genre ni en nombre, entre le nom principal et le nom qui lui est apposé entre virgules.
L’accord au singulier supposerait de considérer ici que l’apposition est préposée, ce qui n’est pas habituel.

MorganaFata Amateur éclairé Répondu le 7 septembre 2022

La mère, le père et les enfants sont arrivés à l’heure : quelle est la mauvaise grammaire qui enseigne qu’il ne peut y avoir plusieurs sujets ?

le 9 septembre 2022.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.