Accord du verbe après « bien que » / ceux que j’ai dit(s)

Répondu

Bonsoir,
J’ai deux questions à soumettre.

1. En principe, après « bien que » il faut du subjonctif. Mais quand c’est de l’imparfait, faut-il obligatoirement mettre l’imparfait du subjonctif ou l’imparfait classique est possible ?
Par exemple :
– Bien que je croyais qu’ils vivaient en France
Ou
– Bien que je crusse qu’ils vivaient en France

2. Normalement, on parle « de quelqu’un à quelqu’un ». Dans un langage plus familier, peut-on dire « quelqu’un à quelqu’un » et de ce fait accorder le participe « dit » avec « ceux » mis pour des personnes ?
Par exemple :
– Demain on part avec ceux dont tu m’as parlé
– Demain on part avec ceux que tu m’as dit(s)

Merci pour vos réponses

Tony Grand maître Demandé le 12 mai 2018 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonsoir, je ne me prononcerai pas sur votre première question, car si les deux formules me semblent justes, les « caïds » sauront mieux que moi défendre la vérité grammaticale !
Attention, petit oubli : « …ou l’imparfait classique est-il possible ? »
Par contre, pour la deuxième question, la phrase « Demain on part avec ceux que tu m’as dit(s) » me choque. On ne « dit » pas quelqu’un.  Au besoin, on pourrait remplacer par : « Demain on part avec ceux que tu m’as cités« .

Clic Grand maître Répondu le 12 mai 2018

Bonsoir Clic,
Merci pour votre réponse.
C’est vrai que la première est assez pointue ..
En effet, votre verbe correspond mieux que le mien. J’en prends note 🙂
PS : merci pour la correction de l’oubli

le 12 mai 2018.

Bonsoir Tony,
Merci d’avoir validé ma réponse, c’est très gentil, mais je ne pense pas que ce soit le mieux à faire si vous voulez que nos grammairiens pointus répondent !
Au mieux, vous cliquerez sur « C’est utile » 🙂

le 12 mai 2018.

Avec « bien que », le subjonctif est de rigueur.
Normalement, on respecte la concordance des temps (d’où l’imparfait du subjonctif, audible à la 3e personne du singulier : « Bien qu’il parlât français, il s’exprimait dans sa langue d’origine »). Toutefois, on accepte une concordance dégradée en raison de l’aspect suranné du subjonctif imparfait.  Dans ce cas, on admettra le passé du subjonctif.
Exemple de B. Dewaele.
Quoique j’aie reçu un Oscar, je continue à douter de mon talent. 

Bien que vous fussiez malade, vous êtes venu. subjonctif imparfait

Plus couramment : Bien que vous ayez été malade, vous êtes venu. subjonctif passé

Il était parti  avant même que je l’eusse embrassé. subjonctif plus-que-parfait

Plus couramment : il était parti en courant avant même que je l’aie embrassé. subjonctif passé

Bien que j’aie cru qu’ils vivaient en France…(la phrase doit être terminée, sinon on ne comprend pas).

joelle Grand maître Répondu le 12 mai 2018

Bonsoir Joëlle,
Merci pour votre réponse ! J’en prends note. C’est ce qu’il me semblait, le subjonctif sonne mieux.
Vous n’êtes pas rancunière à priori 🙂

le 12 mai 2018.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.