Accord du participe passé avec avoir dans : la difficulté que cela a représenté de devoir faire…

Répondu

Bonjour,
Je suis déroutée par un accord du participe passé avec « avoir » et ce que je crois être un COD placé avant , dans la phrase suivante :
la difficulté que cela a représentée de devoir…
Il me semble qui, en théorie, « représentée » doit être accordé avec « difficulté » qui semble être un COD (cela a représenté quoi ? la difficulté), mais cette terminaison ici au féminin me dérange, sans que je puisse pourtant le justifier…
Je m’en remets à vos lumières ! Merci d’avance.

JL Débutant Demandé le 22 mars 2022 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

6 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Question intéressante et assez délicate.
Le verbe représenter est en effet polysémique (il a plusieurs sens) et a plusieurs constructions :
1.  Le peintre a représenté une fleur > la fleur que ce peintre a représentée : verbe transitif direct > accord du participe avec le C.O.D. antéposé ;
2.  Cette somme représentait une fortune > la fortune que cette somme a représen : verbe d’état, attributif et non transitif  (comme être, paraitre, sembler, etc.).  Il n’y a donc pas de C.O.D.  (comme lorsque vous dites il est un imbécile) et donc pas d’accord.
Il y a une liste (voir ici) de ces verbes qui sont de vraies difficultés pour les accords.

Chambaron Grand maître Répondu le 22 mars 2022

la difficulté que cela a représentée de devoir…
L’accord est correct.
Cela a représenté une difficulté de devoir…

Tara Grand maître Répondu le 22 mars 2022

Merci pour votre réponse !

JL Débutant Répondu le 22 mars 2022

Merci infiniment, Chambaron, pour votre réponse d’une grande clarté et qui met très précisément en mots ce que je ressentais confusément autour de ce verbe « représenter ».

JL Débutant Répondu le 22 mars 2022

Ce n’est vraiment pas simple et met en en relief l’absurdité (que je dénonce fréquemment) de l’accord du P.P.  avec l’auxiliaire avoir. Cette règle archaïque et sans logique linguistique est totalement inepte et inutile ; le français est la seule langue à l’utiliser pour le plus grand malheur de ceux qui l’apprennent…

le 22 mars 2022.

D’accord avec Chambaron.
On n’accorde pas un participe passé selon son attribut antéposé :
— La femme que j’ai été…
— Cette force que nos nations européennes ont formé face à la Russie…
— Ces fronts unis que nous avons partout constitué…
— Cette belle unité que nous avons représenté face à la Russie…
(nous en avons été la représentation, nous n’en avons pas fait la représentation)

Pas d’accord avec Tara qui semble raisonner selon la question « cela a représenté quoi ? », question qui ne dirige pas toujours vers un COD, mais aussi parfois vers un attribut.

Pas d’accord avec phil-en-trope et le fait que le mot « cela » suffirait à créer un contexte de verbe impersonnel. Le mot sujet « cela » peut très bien représenter une chose précise et respecter le rôle d’un COD éventuel dans la phrase (cela m’a dérangée, les problèmes que cela a créés…).

Anonyme Débutant Répondu le 23 mars 2022

Merci Feuillu, vos précisions et vos exemples apportent encore plus de clarté à la réponse de Chambaron.

JL Débutant Répondu le 23 mars 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.