Accord de « tel »

Pourquoi l’accord au masculin singulier de « tel » dans cet article paru hier ?
« La moitié des aidants ne se reconnaît pas comme tel »
https://actu.fr/bretagne/pontivy_56178/morbihan-la-moitie-des-aidants-ne-se-reconnait-pas-comme-tel_45754402.html

Anonyme Débutant Demandé le 20 octobre 2021 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

11 réponse(s)
 

– 1 ? Joli cadeau de bienvenue ! Tara considère que « L’orthographe « tel » est ici erronée. » Mais que dites-vous de la phrase « S’ils se reconnaissaient comme aidant… » ? Erroné ou non ? Ne peut-on vraiment pas considérer que la phrase signifie ici « S’ils se reconnaissaient, chacun d’entre eux, comme un individu aidant » ? Et ne peut-on vraiment pas appliquer la même logique pour la première phrase ?

Ghost Maître Répondu le 21 octobre 2021

Je comprends que vous interprétiez le singulier comme vous dites mais cela ne me semble pas pertinent.
Écririez -vous :
Ces hommes se reconnaissent comme original.
Ou :
Ces hommes se reconnaissent comme originaux.
?
« Tel » est, comme « original » adjectif attribut du sujet et doit s’accorder avec lui, Ghost.

le 21 octobre 2021.

Merci phil-en-trope.

Pour les autres : c’est le style maison de balancer des – 1 au lieu d’argumenter ou c’est le traitement spécial réservé aux bizuths ?

Ghost Maître Répondu le 21 octobre 2021

Merci Hadmin pour cette confirmation éclatante du grand n’importe quoi qu’est devenu ce site (qui n’explique pas pourquoi Prince était « très énervé », mais bon concernant ce personnage, on en n’est pas à une absurdité près…). Oui, en effet, George Abitbol est parti. Il est revenu, repartira peut-être et reviendra certainement. Mais une chose est sûre : il ne se laissera pas intimider, qui que soit le petit saligaud qui se permet de lui envoyer des messages de menace (messages dont il a, bien entendu, gardé une copie). A bon entendeur, salut !

Ghost Maître Répondu le 21 octobre 2021

Mais ce cher GeorgeAbitbol s’est-il fait harakiri ou bien c’est Hadmin qui l’a banni ?

Dans tous les cas, je trouve que c’est dommage : les interventions de GA, et de ces nombreux autres avatars, sont souvent pertinentes, et GeorgeA, contrairement à certaines autres de ses identités, n’était pas agressif, alors pourquoi l’avoir banni ?, si banni il a été.
Et s’il s’est fait harakiri, ben c’est couillon !

le 21 octobre 2021.

Réponse à phil-en-trope : George Abitbol n’a pas été banni, mais a agi selon les nobles règles du seppuku, poussé par des raisons qui le regardent. C’est peut-être couillon, mais c’est son choix. Il vous est néanmoins reconnaissant de votre soutien. Et soyez bien certain que, tel le phénix, George Abitbol reviendra, toujours plus beau, toujours plus fort !

Ghost Maître Répondu le 21 octobre 2021

Merci de m’avoir répondu.
Je ne doute pas que GA reviendra, depuis le temps qu’il revient !,  mais c’est dommage que toutes ses interventions aient disparu en même temps que lui ; il y a des sites sur lesquels les utilisateurs peuvent supprimer leur compte (disparition du pseudo), mais leurs messages sont conservés.
Enfin, le monde devrait survivre, mais le site aura perdu un peu.

le 21 octobre 2021.

Monsieur Chaudron le malpoli, apprenez que George Abitbol (a.k.a l’homme le plus classe du monde*) n’a absolument aucune leçon à recevoir d’un type qui se permet de traiter certains contributeurs de branleurs et d’intimer à d’autres l’ordre d’aller « chier leurs commentaires ailleurs que sous ses réponses » (amis de la poésie, passez votre chemin), tout cela parce que ces gens ont eu l’outrecuidance de ne pas reconnaître la toute-puissance du divin Chaudron (ou devrais-je dire… Politburo ?). En ce qui me concerne, vous pouvez bien aller vous faire empapaouter.

Ah, au fait : quand on pose une question et que des gens prennent la peine d’y répondre, il n’est pas interdit de dire merci…

* Si vous n’avez pas compris la référence, allez parfaire votre culture générale avant de venir dispenser ici votre bonne parole !

Ghost Maître Répondu le 24 octobre 2021

@Tara (désolé, je ne peux pas commenter votre commentaire puisque j’ai moins de 40 points) : non, c’est bien aidant, singulier, qui est repris par tel, comme on peut le lire dans la suite de l’article que j’ai déjà citée et que je recite ici : « La moitié des aidants ne se reconnaît pas comme tel. […] S’ils se reconnaissaient comme aidant, […] ». Maintenant, si vous voulez dire qu’il n’aurait pas dû être écrit aidant au singulier car on ne peut l’écrire ici qu’au pluriel, c’est un argument que je peux entendre. Mais si l’on considère que le singulier n’est pas fautif ici, alors il est logique et cohérent d’écrire tel également au masculin singulier. Vous remarquerez d’ailleurs que la question de Chaudron était « Pourquoi l’accord au masculin singulier de « tel » dans cet article paru hier ? », et non pas « peut-on ou ne peut-on pas écrire aidant au singulier dans ce cas ?». En toute logique, la réponse à sa question, que j’ai d’ailleurs été le premier à donner, est : parce que l’auteur du texte considère que tel est mis pour aidant, masculin singulier.

Ghost Maître Répondu le 25 octobre 2021

La moitié des aidants ne se reconnaît pas comme tels.
Ou :
La moitié des aidants ne se reconnaît pas comme telle.
Je préfère la première option.

« Tel » est adjectif attribut du sujet.
Le sujet est un collectif « la »moitié », nom féminin singulier si bien qu’on fait l’accord soit avec lui, soit avec son complément (aidants) qui lui est masculin  pluriel.

L’orthographe « tel » est ici erronée.

Tara Grand maître Répondu le 21 octobre 2021

@Tara, tout dépend de la logique qui sous-tend la construction « se reconnaître comme » : logique d’exclusion, de mutualité ou d’individualité ?

Une femme est enceinte. Deux hommes se disputent la paternité du bébé. Ces deux hommes se reconnaissent comme le père du bébé. Logique d’exclusion : chacun des deux hommes se reconnaît comme étant le père du bébé, à l’exclusion de l’autre.
Les athlètes sélectionnés pour les Jeux Olympiques se reconnaissent comme les meilleurs. Logique de mutualité : chacun se reconnaît et reconnaît les autres comme faisant partie des meilleurs.
La moitié des aidants ne se reconnaît pas comme aidant. Logique d’individualité : on parle d’un groupe de personnes considérées (vu de l’extérieur) comme aidants, mais à l’intérieur de ce groupe, il y a une certaine quantité de personnes (la moitié) qui disent à propos d’elles-mêmes « je ne me reconnais pas comme aidant ». On ne demande pas à ces personnes ce qu’elles pensent des autres, chacune d’entre elles ne fait qu’exprimer une opinion à propos d’elle-même. Ergo : « La moitié des aidants ne se reconnaît pas comme tel ».

Ghost Maître Répondu le 21 octobre 2021

Votre exemple :  Ces deux hommes se reconnaissent comme le père du bébé –> ces deux hommes se reconnaissent comme tel
Oui mais :
Ici le nom repris par « tel » , « le père du bébé » est un singulier. Il est normal que tel, qui le remplace soit un singulier.
Dans :
La moitié des aidants ne se reconnaissent pas comme —
C’est « aidants, pluriel, qui est repris par cet adjectif (qui a d’ailleurs des allures de pronom).

Dans mon raisonnement, je m’en tiens à la syntaxe.

le 25 octobre 2021.

Je partage l’analyse de Ghost : tel s’accorde avec le nom qu’il détermine, comme le fait tout adjectif ; cependant, le nom qu’il détermine – ainsi que Ghost l’a très bien expliqué – peut aussi bien être aidants que aidant. On trouve d’ailleurs un exemple au singulier ici (page 9) :

Plusieurs  personnes  ne  se  reconnaissent  pas  comme  un proche aidant.

On a là un avatar du classique leur(s) chapeau(x).

phil-en-trope Grand maître Répondu le 21 octobre 2021

Ghost a écrit : « c’est le style maison de balancer des – 1 au lieu d’argumenter ou c’est le traitement spécial réservé aux bizuths ? »
Le 19 octobre, sous le nom de GoneAway, alias de GeorgeAbitbol, Ghost a lui-même distribué une trentaine de -1 avant de se retirer et de revenir sous un autre nom. Il ne devrait donc pas s’étonner que certains utilisateurs piquent comme lui leur crise. Par exemple sur cette page, Prince a attribué des -1 à deux réponses et même à la question. Il devait être très énervé.

Hadmin Débutant Répondu le 21 octobre 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.