Accord de l’auxiliaire avoir

J’ai une phrase qui tourne en boucle dans ma tête : «Les insultes qu’on lui a faites » et ma question est de savoir si elle est correcte ou pas…personnellement je pense que oui mais j’ai toujours ce besoin d’être sûre à 100% 😂.
Merci😁

isaminassyan Amateur éclairé Demandé le 21 juillet 2019 dans Accords
Ajouter un commentaire
3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Les insultes qu’on lui a faites l’ont peiné(e). Dans cette phrase, le COD « faites » est bien accordé avec « insultes », COD placé avant (on a fait quoi ? des insultes). « peiné » doit être accordé avec le COD l’ (fille ou garçon).
Je dirais d’ailleurs : les insultes qu’on lui a dites, car on dit des insultes.

Les erreurs que j’ai faites ou que j’ai faits ?

joelle Grand maître Répondu le 21 juillet 2019

On dit « faire insulte » à quelqu’un : l’outrager.

Car le mot a deux sens, proches certes, mais nettement différents.
On profère, on dit … des insultes : ce sont des mots, et « faire » est inapproprié.

Si on fait une insulte ce peut être un signal non verbal; il semble donc qu’on peut dire « faire une/des insulte/s » comme on dit « faire un affront ».

le 21 juillet 2019.

Faire insulte comme vous l’écrivez justement est une locution figée. Ce n’est pas vous faire insulte de vous rappeler que ce n’est pas le même emploi que « il m’a fait des insultes », qui selon moi ne se dit pas.

le 21 juillet 2019.

Je trouve ici « faire une insulte ».

Dictionnaire de l’Académie française | 8e édition | insulte

Mais il se peut que cela ne se dise plus.
J’aimerais bien savoir pourquoi, Joëlle, on peut dire « faire une offense », « faire un affront » et qu’on ne pourrait pas dire « faire une insulte » (dans ce même sens d’affront bien entendu).
Il me semble bien pouvoir dire par exemple : « c’est une véritable insulte/affront qu’il lui a faite »

 

le 21 juillet 2019.
Ajouter un commentaire

j’ai faites

isaminassyan Amateur éclairé Répondu le 21 juillet 2019

Parfait

le 21 juillet 2019.
Ajouter un commentaire

Faire une insulte s’écrit encore (mais plus beaucoup, il est vrai) : 

« Mod.  […] Un air de mépris, de dérision, de moquerie était la pire insulte qu’on pût lui faire.Ils lui ont fait une telle insulte que… 

© 2017 Dictionnaires Le Robert – Le Grand Robert de la langue française »

Dans un  autre style : les injures que l’on a proférées à son encontre [sont graves]

Prince Grand maître Répondu le 21 juillet 2019

Oui, d’accord bien entendu pour ce sens du mot.
Proférer, dire, lancer… des insultes : lorsqu’il s’agit de paroles.
Mais lorsqu’il s’agit d’un acte  il n’est bien sûr plus pertinent d’utiliser ces verbes. > infliger/faire un affront/une insulte, non?

le 22 juillet 2019.

Oui (cf.  l’extrait du GR qe j’ai cité).  🙂

le 22 juillet 2019.
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.