accord d un participe passé

Bonjour

Dans la phrase suivante
je renonce à la loi cruelle que je m’étais imposée

Pouvez vous m’expliquer l’accord de imposée

Merci

titine Débutant Demandé le 6 octobre 2016 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

Bonjour,

Revoir la règle d’accord du participe passé conjugué avec avoir; règle d’accord des verbes non essentiellement pronominaux.

Dans le cas que vous évoquez, le verbe imposer est conjugué à la forme pronominale ; ce n’est donc pas un verbe essentiellement pronominal, donc il se comporte, en matière d’accord du participe passé, comme s’il était conjugué avec l’auxiliaire « avoir »

Que je m’étais imposé est équivalent à que j’avais imposé à moi .

On pose la question :
Je m’étais imposé QUOI ?  QUE pronom relatif ayant pour antécédent loi. Loi est donc C.O.D. Puisque ce  C.O.D est placé avant le verbe, le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le C.O.D.

Je renonce à la loi cruelle que je m’étais imposée.

 

Autres exemples:

Je refuse de dévoiler les propos diffamatoires que j’ai entendus.
Je ne finirai jamais de manger ce plat de pâtes que l’on m’a servi.
Je porte toujours la montre et la bague  que ma mère m’a offertes.

czardas Grand maître Répondu le 6 octobre 2016

Je m’étais imposé quoi ? la loi cruelle. Le COD est bien la loi cruelle. Il est placé avant le verbe, donc on accorde le participe passé :
« Je renonce à la loi cruelle que je m’étais imposée.

Attention ! On n’accordera pas avec m’ comme on pourrait être tenté de le faire.
La question est alors je l’avais imposée à qui ? à moi, c’est-à-dire à m’m’ est COI.

jean bordes Grand maître Répondu le 6 octobre 2016
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.