accord

Bonjour,

doit-on accorder passé dans la phrase suivante?

Comment se sont passé/passées les recherches?

par avance merci.

mahony Débutant Demandé le 21 octobre 2016 dans Accords
3 réponse(s)
 

Il s’agit du verbe être, on accorde donc le participe passé :
Comment se sont passées les recherches ?

jean bordes Grand maître Répondu le 21 octobre 2016

Qu’il soit situé après ou avant (antéposé), le sujet gouverne l’accord du participe passé employé avec l’auxiliaire être.

« Aujourd’hui, se sont produits les faits suivants ».

Donc « Comment se sont passées les recherches ? « 
ou mieux :

« Comment les recherches se sont-elles passées ? »

On a tendance à négliger les règles syntaxiques de l’interrogation…

joelle Grand maître Répondu le 21 octobre 2016

« Qu’il soit situé après ou avant (antéposé), le sujet gouverne l’accord du participe passé employé avec l’auxiliaire être. »

Voici quelques contre-exemples à cette affirmation générale (en toute amicalité) :

Quand se sont-ils téléphoné ?
Êtes-vous certaine qu’ils se soient parlé ?
Quand se sont-ils succédé ?

Avez-vous remarqué qu’ils se sont écrit des lettres d’amour ?
Elle s’est vu pénaliser en raison de ses approximations.

le 21 octobre 2016.

Vous avez entièrement raison et raison de compléter.
Je me suis arrêtée au problème de la place du sujet et sans doute fallait-il rappeler les règles liées aux verbes pronominaux de sens réfléchi et réciproque que vous donnez.  Ils n’obéissent pas à la règle de base ou à la règle des pronominaux de sens passif et essentiellement pronominaux.
Bonne vigilance de votre part.

le 21 octobre 2016.

On pourrait croire à un emploi pronominal du verbe passer car on a la structure « se + auxiliaire être + participe passé »…

… sauf que non, le dictionnaire ne l’indique pas.  2ème section > III. > A.

C’est probablement à cause de sa forme impersonnelle. L’expression n’existe qu’à la 3ème personne du singulier et du pluriel.

Face à cet ovni, je ne vois qu’une seule solution de repli : accorder le verbe en fonction des règles de l’auxiliaire être. Le sujet devient la référence pour l’accord.

Comment se sont passées les recherches ?

N.B. : Ne vous fiez pas à mon statut de « Maître », je suis débutant.

JackIsJack Maître Répondu le 21 octobre 2016

C’est la forme pronominale du verbe « passer » mais dans le sens de « se produire », la tournure est défective car employée uniquement à la 3è personne du sg et du plu.

Les choses se passent. Un fait s’est passé.

Dans un autre sens « se passer de » s’emploie à toutes les personnes
Nous nous passons de vos conseils.

le 21 octobre 2016.

Pouvez-vous m’indiquer votre source s’il vous plait ? (pour affirmer qu’il s’agit d’une forme pronominale).

le 21 octobre 2016.

Voici deux références :  Le  Larousse,  et Le Petit Robert  à Passer : IV.  SE PASSER v. pron.  A. 2. =>advenir, arriver, se produire. Comment la chose s’est-elle passée ?

(v. pron. = verbe pronominal)

le 22 octobre 2016.

Dans la catégorie des verbes essentiellement pronominaux, on range des verbes, qui employés à la forme pronominale changent de sens.

Par exemple :

    • Adapter signifie : ajuster ; transposer ─ S’adapter  signifie : tenir compte du monde extérieur, se transformer, s’acclimater

 

    • Apercevoir  signifie  voir ─ S’apercevoir  signifie : se rendre compte

 

    • Attendre  signifie :  être dans l’expectative   ─  S’attendre  (avec la préposition à ) signifie : escompter, prévoir

 

Il en va de même pour le verbe passer. Voir les réponses de Joelle et Evinrude.

Pour ces verbes le participe passé s’accorde avec le sujet 

Vous avez écrit:
Avez-vous remarqué lorsqu’ils se sont échangé leurs maillots ?
il faut écrire :
Avez-vous remarqué qu’ils ont échangé leurs maillots ?

Le verbe échanger a déjà un sens de réciprocité : donner une chose et en recevoir une autre  en contrepartie.

 On peut toutefois employer le verbe échanger à la forme pronominale, mais avec un sens passif.

 MacDonald’s , Coca Cola sont des sociétés internationales très prospères aujourd’hui, dont les actions se sont échangées à des prix représentant 50 fois leurs profits entre 1972 et 1974.

le 22 octobre 2016.

Merci Evinrude et Czardas,

J’ignore toujours pourquoi le CNRTL n’indique pas cet usage comme étant pronominal… alors qu’il en indique bien 9 autres.

C’est de loin le dictionnaire en ligne le plus complet, cela méritait de s’interroger. Je reçois un vote (-1) alors que je montre la problématique de la forme pronominale et défective (…) ; et les autres réponses ne reçoivent rien. Amen ô grand Internet.

Czardas, vous soulignez et mettez en gras :
« Pour ces verbes le participe passé s’accorde avec le sujet »
 
Certes, cette conclusion est importante mais elle est triviale. La condition qui la déclenche l’est moins. Je vous cite à nouveau en soulignant :
« Dans la catégorie des verbes essentiellement pronominaux, on range des verbes, qui employés à la forme pronominale changent de sens. »

« Changer de sens » : qu’est ce que cela signifie concrètement ?

Je crains qu’une telle question n’intéresse que moi, et non des littéraires pour qui ces choses-là sont rangées dans le domaine de l’évidence.

Tant pis, je continue :

« S’adapter à son travail » ne pourrait-il pas être traduit comme  « Ajuster sa façon d’être à son travail » ?
« S’apercevoir du complot » ne pourrait-il pas être traduit  comme  « Voir au fond de soi-même l’idée du complot »

Le sens « noyau » du verbe est toujours présent dans ces formes pronominales ; et heureusement !

« Changer de sens » : qu’est ce que cela signifie concrètement ? Vous comprendrez que pour moi, cela ne signifie rien de précis.

Je cherche encore de mon côté, cela viendra un jour. En attendant, bonne journée à vous.

le 24 octobre 2016.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.