Accepter que + subjonctif ou indicatif

Bonjour ! 🙂

J’ai besoin de vos lumières…
Dans la phrase suivante :

Acceptons tout simplement que nous sommes/soyons des espèces sensibles distinctes dont les capacités cognitives s’expriment sous des formes singulières.

Faut-il obligatoirement mettre le subjonctif après « accepter que » ?

Merci !

Malys

Maalys Membre actif Demandé le 17 août 2022 dans Conjugaison

Pour ne plus vous poser cette question ni tant d'autres,
découvrez les formations en orthographe et en expression du Projet Voltaire :

5 réponse(s)
 

La réponse est non.

Prince Grand maître Répondu le 17 août 2022

J’accepte que tu n’es pas d’accord avec moi.

le 17 août 2022.

Bonjour,

Le subjonctif est requis.

Le fait d’accepter quelque chose implique qu’il est possible de ne pas l’accepter : rien n’est donc certain.

Ouatitm Grand maître Répondu le 17 août 2022

Merci à tous les deux, même si vous n’êtes pas d’accord 😉
Prince, pouvez-vous développer davantage votre réponse s’il vous plaît ?

Maalys Membre actif Répondu le 17 août 2022

Le TLFi : II.− [L’obj. est un verbe à l’inf. ou une prop. sub.]

A.− Accepter de + inf. :

43. Bastian relève le défi et accepte de venir à Paris pour refaire son expérience devant une commission de contrôle nommée par l’Académie des sciences et composée de Dumas, Boussingault, Milne-Edwards. J. RostandLa Genèse de la vie,av.-pr., 1943, p. 165.
B.− Accepter que + subj. :

44. « Pendant une heure et demie, dit un jeune sportif des Olympiques, qu’ai-je fait sinon accepter? Accepter d’un cœur mâle et libre, c’est-à-dire consentir avec regret et en approuvant. J’ai accepté que le soleil se cachât lorsqu’il eût gêné nos adversaires, pour se montrer quand c’était nous qu’il gênait… » E. MounierTraité du caractère,1946, p. 342.
PhL Grand maître Répondu le 17 août 2022

Bonsoir PhL,

C’est en effet la règle.

J’aime toutefois faire en sorte que la logique qui prévaut à la règle soit mentionnée.

le 17 août 2022.

Vous avez raison de le faire Ouatim.
Je donnais cette référence pour Prince qui propose également l’indicatif.

le 17 août 2022.

Il y a des discussions nombreuses à ce sujet (et intéressantes, de spécialistes).
Le français est ma langue maternelle. Je sais que je peux dire* : Il accepte que son frère est l’aîné. Et même, sans doute en raccourci de : il n’accepte pas de reconnaître que son frère a deux ans de plus que lui. => il n’accepte pas que son frère a deux ans de plus que lui.
Mais je peux dire aussi* : il accepte que son frère soit l’aîné et il n’accepte pas que son frère ait deux ans de plus.
Je suis alors très consciente de ne pas dire la même chose. Ou plutôt de présenter la chose différemment.

Si j’hésiterais à l’écrire, c’est que j’ai « appris » qu’il ne le fallait pas.

le 17 août 2022.

Bonsoir,

je suis désolé Tara, mais :

Il accepte que son frère est l’aîné. Et
Il n’accepte pas que son frère a deux ans de plus que lui.

ne sont pas des phrases grammaticalement correctes.

le 17 août 2022.

Je n’ai jamais dit le contraire. Selon la grammaire normative, elles sont incorrectes. C’est d’ailleurs pour cela que, sous son « œil » je ne l’écrirais pas. Cependant, la grammaire descriptive dit tout autre chose. La preuve en est : les question récurrentes à ce sujet.
Parce que l’indicatif présente le fait de la subordonnée comme une information au même plan que celui de la principale :
Son frère a deux ans de plus que lui – il n’accepte pas que son frère a deux ans de plus
et le subjonctif place le fait sous celui de la principale, en fait le contenu du fait précédent qui est l’information. il n’accepte pas qu’il ait…
Ainsi, on voit mieux pourquoi la grammaire normative veut l’indicatif après « espérer » : il espère qu’il est en bonne santé, et pourquoi on entend quand même parfois : il espère qu’il soit.
On peut essayer de trouver des arguments pour justifier qu’il faut l’indicatif, les mêmes arguments vaudraient évidemment pour « souhaiter ».
Je conclus ainsi : observons ce qui se dit. On verra que le subjonctif et l’indicatif sont des options que présente la langue pour des nuances différentes.
Je me suis déjà fait rabrouer ici de façon assez virulente pour ce que j’ose exposer ci-dessus. Mais tant pis. Ceux que cela intéresse n’ont qu’à fureter dans les ouvrages spécialisés à ce sujet. Je n’ai pas sorti cela de sous mon chapeau.

En tous cas, merci Ouatitm de vos interventions toujours civiles.

le 18 août 2022.

Nous traquons ceux qui vous rabrouent. Merci pour ces réflexions toujours argumentées.

le 21 août 2022.

Bonsoir,

Merci à toutes et à tous pour vos réponses ! J’aime lorsqu’une simple question se transforme en débat orthographique, c’est toujours intéressant 😉
À bientôt !

Malys

Maalys Membre actif Répondu le 24 août 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.