à ou dans

Je sais que lorsqu’on parle d’être dans un fauteuil, on est assis « dans » le fauteuil; alors qu’on est assis sur une chaise. Je viens d’apprendre que l’on descend sur un boulevard pour manifester… En est-il de même pour la rue? Donc: « la manifestation dans la rue  » devrait se dire/écrire avec la préposiston « sur »?

Zully Grand maître Demandé le 13 janvier 2017 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

On dit SUR le boulevard-la place-la route et DANS le quartier-la rue-l’avenue.
Je crois que l’on avait déjà parlé de ce sujet. Il semble que « sur » corresponde à un espace ouvert et large alors que « dans » est indiqué pour les environnements plus restreints, voire fermés mieux délimités.
Ils ont bien manifesté dans la rue, sur les Grands boulevards.

Attention à Paris et non « sur » Paris… épouvantable cuir.

De même, on circule à vélo-moto- trottinette et en train-voiture-bateau-avion car pour les premiers c’est ouvert alors que l’habitacle est clos pour les seconds.

joelle Grand maître Répondu le 13 janvier 2017

Merci, je savais pour le reste: lorsqu’on monte dessus c’est « à »  et lorsqu’on entre c’est « dans*.

Effectivement, si la rue est plus étroite… Donc, tout va bien. Merci. Je vais chercher l’autre endroit où vous aviez traité le sujet.

Quant à Paris, on habite à Paris, on monte à Paris mais on dit: sur la région de Paris. Est-ce cela?

le 13 janvier 2017.

Non ! du tout ! Seule une armée peut marcher SUR une région  (en général dans le but de la piétiner).
J’habite dans la région de Lyon. 

le 15 janvier 2017.

C’est simple :
– si la hauteur des murs adjacents est inférieure à la largeur de la zone plate, il est sûr que c’est « sur » :  sur la butte Montmartre  ;
– si la largeur de ladite zone est inférieure à la hauteur desdits murs, il est évident que c’est « dans » : dans un cul de basse-fosse ;
– si les deux se valent, ou en cas de doute, on peut toujours employer « à » : à la Bastoche  (on l’aime bien Nini-peau-de-chien). Je l’ai acheté au faubourg Saint-Antoine.
Assez paradoxalement, lorsqu’il n’y a plus de murs, on emploie « dans » : dans le désert, dans la toundra, etc. Sauf pour la mer bien sûr, parce qu’il vaut mieux en général être dessus que dedans…
Et si rien ne va, regardez dans un dictionnaire  ou sur  vos fiches anti-sèches, il y a souvent la réponse.

Chambaron Grand maître Répondu le 14 janvier 2017

J’ai mené, ces jours-ci, la réflexion sur la hauteur des murs en me promenant dans les rues de ma ville. Pour le reste, j’en prends note. Il est vrai que je peux me plonger dans un dictionnaire, dans un catalogue ou regarder sur les fiches ou sur les listes.

Merci mille fois! J’adore tout cela (bien qu’un de mes amis m’ait dit que sa mère s’offusque chaque fois qu’elle entend l’emploi « abusif » de ce verbe).

le 14 janvier 2017.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.