Le profil de Ellierim
Débutant
15
points

Questions
0

Réponses
2

  • Débutant Demandé le 24 mai 2017 dans Question de langue

    Bonjour,
    Je reviens vers vous à propos de ce mot. Voici la réponse de Jean-Pierre Otte, auteur ayant utilisé ce mot dans son livre L’Amour en eaux dormantes, que j’ai récemment interrogé : frousser, froussement : il s’agit de deux sens complémentaires dans le même terme : froisser ou être froissé, et du bruit, du bruissement qui en résulte… C’est un mot que mes grands-parents employaient… Il dépend de cette réponse que ce mot doit être un régionalisme et qu’il pourrait avoir pour synonymes, selon le contexte : froissement, bruissement, bruissage, frôlement, frou-frou, froufroutement, glissement, souffle, chuchotement, chuchotis…
    Bien à vous

    • 2808 vues
    • 6 réponses
    • 0 votes
  • Débutant Demandé le 31 mars 2017 dans Question de langue

    Bonjour,
    Je cherche moi aussi la signification du verbe « frousser » employé par Sylvain Tesson dans son livre « Dans les forêts de Sibérie », d’autant plus qu’il emploie dans un autre livre le terme « froussement ». Ce terme froussement est employé par d’autres auteurs, tels que  J. Giono « , à au moins deux reprises, dans » Le Chant du monde » et dans « Que ma joie demeure« , J.-P. Otte dans « Eaux dormantes » et J. Brault dans « La Naissance des nuages« . Mes recherches sur ces deux mots n’étant pas concluantes , quelqu’un aurait-il enfin trouvé la définition de ces deux mots ?
    Merci de votre aide.

    • 2808 vues
    • 6 réponses
    • 0 votes