RE: virgule entre sujet et verbe

Bonjour,

je me retrouve devant cette phrase :

 » Ne pas laisser le soin au citoyen de voter blanc, de s’abstenir, de boycotter l’élection, relève du non-sens. »

Ma question porte sur la dernière virgule, entre « élection » et « relève ».
Ce que je sais :
. Il n’est pas correct d’insérer une seule virgule entre le sujet et le verbe. Ce qui est le cas de la dernière virgule (fautive, a priori).
. Il est possible d’insérer plusieurs virgules  entre le sujet et le verbe (notamment en cas d’incise, de vocatif et autres décrochages de la pensée).
. On termine une énumération de sujets par une virgule pour signifier que le verbe se rapporte à l’ensemble  des sujets.

Ce qui me chiffonne ici, c’est que le sujet est une proposition qui se termine par une énumération. Si j’enlève la virgule entre « élection » et « relève », n’y a t-il pas une équivoque à la lecture ( « boycotter l’élection » relèverait seule du non-sens) ?

Merci pour vos éclairages. La virgule est vraiment fascinante de  finesse.

Marcel

Marcel Membre actif Demandé le 5 novembre 2020 dans Question de langue
5 Réponses

Merci Prince pour la recherche et la précision de ta réponse.
Mais comme Tara, cela ne répond pas à mon hésitation (à vrai dire, ce n’est pas bien grave, je sens que je vais reformuler cette maudite phrase, mais ce problème précis me titille).

Dans la phrase :
Ne pas laisser le soin au citoyen de voter blanc, de s’abstenir, de boycotter l’élection, relève du non-sens.
…le sujet n’est pas l’énumération (donc, pas la série d’infinitifs) mais la proposition infinitive complète. C’est le fait de « ne pas laisser le soin » qui « relève du non sens ».
Donc, si l’on prend tout la proposition « Ne pas laisser le soin au citoyen de voter blanc, de s’abstenir, de boycotter l’élection » comme sujet, je me retrouve avec une virgule fautive entre le sujet et « relève ». Mon premier réflexe a été d’enlever cette virgule. Maintenant j’hésite.

La solution serait peut-être d’ajouter une conjonction de coordination, qui rendrait la virgule définitivement inutile

Ne pas laisser le soin au citoyen de voter blanc, de s’abstenir ou de boycotter l’élection relève du non-sens.

Ça paraît pas mal ?

Marcel Membre actif Répondu le 5 novembre 2020

J’allais vous le proposer mais contourne le problème spécifique de la virgule qui vous gêne.
On peut aussi reformuler et faire du sujet le sujet réel d’une phrase impersonnelle :
Ce serait un non-sens de laisser le soin au citoyen de voter blanc, de s’abstenir, de boycotter l’élection.

Ou encore :
Voter blanc, s’abstenir, boycotter l’élection, il ne faut pas en laisser le soin au citoyen : cela relèverait du non-sens.

le 5 novembre 2020.

« Ne pas laisser le soin au citoyen de voter blanc, de s’abstenir, de boycotter l’élection, relève du non-sens. »

Il faut analyser cette phrase ainsi : les sujets ne sont pas Ne pas laisser le soin au citoyen de voter blanc + de s’abstenir +  de boycotter l’élection.  Pour le coup, ce serait un faux-sens ! 

Qu’est-ce qui relève du non-sens ? C’est Ne pas laisser le soin au citoyen de voter blanc + ne pas laisser le soin au citoyen de s’abstenir+ ne pas pas laisser le soin de boycotter l’élection.  (Ne pas laisser le soin au citoyen est en facteur commun.)

J’ai donné la solution en m’appuyant sur le Traité de la ponctuation française actuel. Maintenant, si cela vous chante, vous pouvez modifier la phrase en substituant un et à la dernière virgule ou autrement ; mais vous éludez le problème ! 

Bonne soirée à tous les deux. 

le 5 novembre 2020.

Tout à fait d’accord Prince. Je disais d’ailleurs moi aussi que reformuler était contourner le problème (à mon avis inexistant).

le 6 novembre 2020.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.