RE: Utilise-t-on le subjonctif quand on est pas sûr qu’un objet existe?

Quel temps faut-il utiliser pour adorer dans la phrase « Je veux parler avec la fille qu’on adore tous? » Selon l’exemple « Je cherche un étudiant qui soit / est parfaitement bilingue » https://fr.wikipedia.org/wiki/Subjonctif_pr%C3%A9sent_en_fran%C3%A7ais ,  il faut utiliser le subjonctif quand on est pas sûr qu’un objet exist, mais ceci applique-t-il seulement au verbe chercher et au conjonction qui?

En plus, c’est pour cela qu’on utilise le subjonctif avec il n’y a rien, il n’y a personne,  quelqu’un , ou quelque chose? (Quelqu’un / quelque chose QUE,  pas QUI, emploie-t-il le subjonctif?)

Salut1 Membre actif Demandé le 28 janvier 2021 dans Général
2 Réponses

Je ne parviens pas à ouvrir ce lien, même pas sur GG.

Salut1 : « Utilise-t-on le subjonctif quand on est pas sûr qu’un objet existe? »

Réponse : Pas nécessairement :  Je cherche pour les vacances un livre qui me plaît.
L’indicatif présuppose l’existence d’un tel livre.
Je cherche pour les vacances un livre qui me plaise.
Le subjonctif  définit un type de livre dont on n’est pas sûr qu’il existe effectivement une occurrence.
Dans ce genre de relatives, le locuteur ou le scripteur a généralement le choix entre l’indicatif et le subjonctif selon la nuance de sens qu’il veut exprimer.

Salut1 : « Il faut utiliser le subjonctif quand on est pas sûr qu’un objet existe, mais ceci applique-t-il seulement au verbe chercher et au conjonction qui? »

Réponse : Souvent à chercher, mais pas nécessairement.
Ils  veulent des plaisirs qui ne se fassent point attendre (Molière). 
Ici, l’existence du référent est seulement envisagée comme voulue.  
Comp. avec Je cherche un guide qui sache le grec et le japonais. L’existence du référent est envisagée comme possible, mais pas sûre donc.

Prince Grand maître Répondu le 29 janvier 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.