RE: Tout à ses rêves, elle commença…

Doit-on dire   « tout à ses rêves, elle commença à peindre »,  ou « toute à ses rêves, elle commença à peindre » ? Merci pour vos suggestions… Très cordialement. Arlette.

arlette30130 Débutant Demandé 7 jours auparavant dans Question de langue
2 Réponses

C’est une question de sens :
Si on écrit toute, c’est un adjectif (employé en apposition) ==>Elle était toute à son travail, entièrement absorbée par son travail. »

Si on écrit tout, c’est un adverbe.
« V.1 […] Elle est tout à ses projets, entièrement à ses projets.

Dans l’Arrêté du 28/12/1976 « Tolérances grammaticales ou orthographiques », on trouve :

VII. 28 b. Elle est toute (tout) à sa lecture.

Dans l’expression être tout à…, on admettra que tout, se rapportant à un mot féminin, reste invariable.​

Dans le sens « être entièrement prise par », toute est possiblement adjectif selon le TLFi:

− (Être) tout(e) à qqc. Être entièrement pris par. Pour l’instant, elle était toute au rire qui l’avait saisie, quand, en sa présence, j’avais roulé à terre (Benoit, Atlant., 1919, p. 180).
− (Être) tout(e) à qqn. Être entièrement à la disposition de quelqu’un, généralement en parlant d’une femme, dans des relations amoureuses.
joelle Grand maître Répondu 7 jours auparavant
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.