RE: « Suffisantes » ou « suffisant » ?

Répondu

« Il avait instauré à leur attention tout un lacis de règles dans lesquelles se prendre les pieds, et quand sa mère ou elle les enfreignaient, il leur fallait lui payer une amende, équivalente à dix, vingt ou cinquante centimes de franc, suivant la gravité de leur manquement. Pas exorbitantes, ses sanctions, mais suffisant à établir au sein de leur domicile un climat de contrition permanent. »

Suffisantes ou suffisant ? J’ai dans un premier temps écrit « suffisantes », mais après coup, j’ai ressenti comme un problème, sans toutefois savoir le formuler.  Est-ce que mon instinct a bien fait de tirer la sonnette d’alarme, ou bien celui-ci me fait faire n’importe quoi ?

Pour m’aider à choisir, j’ai imaginé cette phrase qui semble fonctionner : « Il s’agit de sanctions suffisant à établir un climat de contrition. »

Mais j’ai besoin de votre sentiment à ce sujet. Merci.

Nonobstant Érudit Demandé le 17 septembre 2022 dans Accords
4 Réponses

Pour moi, les deux options sont valables. L’adjectif suffisant peut construire son complément avec la préposition à (pour aussi) :

. − Qui suffit.

2. [En parlant de choses] Le marquis est mort, madame; n’est-ce point une cause suffisante à l’ajournement d’un mariage que la mort d’un mari et d’un père? (Dumas père, P. Jones, 1838, V, 8, p. 204).
(Tlfi)

Exemple avec suffisant à + infinitif :

III.− Subst. fém., MATH. Ligne telle que deux des points par lesquels elle passe sont nécessaires et suffisants à la définir.
(Tlfi)

Dans la phrase de Nonobstant, on voit que suffisant peut tout à fait être adjectif attribut :
Pas exorbitantes, ses sanctions, mais elles étaient suffisantes à [pour] établir au sein de leur domicile un climat de contrition permanent. 

Ou adjectif apposé précédé de la négation non :
Pas exorbitantes, ses sanctions, mais non suffisantes à [pour] établir au sein de leur domicile un climat de contrition permanent. 

Mais, il peut en effet également être un verbe (donc un participe présent) :
Pas exorbitantes, ses sanctions, mais elles suffisaient à établir au sein de leur domicile un climat de contrition permanent.

participe présent comme le montre la négation en ne … pas :

[…] Exorbitantes, ses sanctions, mais ne suffisant pas à [pour] établir au sein de leur domicile un climat de contrition permanent. 

 

marcel1 Maître Répondu le 17 septembre 2022

Oui, suffisantes.

le 17 septembre 2022.

Ouah ! Merci, Marcel1 ! C’est complet… Très intéressant à lire. Avec de telles phrases de substitution, ça aide.

le 17 septembre 2022.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.