RE: Si vous êtes d’accord, nous pourrons / pourrions nous rencontrer.

Répondu

Bien le bonjour,

Lors de mes recherches je suis tombé sur une question postée sur ce site : https://forum.wordreference.com/threads/si-vous-%C3%AAtes-daccord-nous-pourrons-pourrions.946433/

De ce que je lis,  dans ce cas-ci on pourrait également user du conditionnel malgré la présence d’un verbe à l’indicatif + si ?! Je suis étonné et surtout je ne comprends pas vraiment le pourquoi. Enfin, je vois bien l’aspect de la « proposition » d’où le conditionnel, mais juste après un « si vous êtes d’accord » ça me perturbe énormément…

Si quelqu’un pourrait m’apporter des indications précises ! Merci !

Vartol Grand maître Demandé le 10 février 2022 dans Conjugaison
4 Réponses

Bonjour,

Dans ce cas précis, l’emploi du conditionnel est en effet possible, parce qu’il porte non sur le verbe plein (rencontrer) mais sur le modalisateur pouvoir. 

En l’absence d’un tel modalisateur, le conditionnel ne serait pas acceptable : *Si vous êtes d’accord, nous nous rencontrerions la semaine prochaine.

Le modalisateur a pour fonction d’atténuer la proposition, cette atténuation peut encore être renforcée par l’utilisation des temps. On peut alors avoir quatre gradations, de la moins atténuée (sans modalisateur ; mais dans le cas présent il existe une première atténuation : si vous êtes d’accord), à la plus :

0 modalisateur > Si vous êtes d’accord, nous nous rencontrerons la semaine prochaine.
Modalisateur + présent > Si vous êtes d’accord, nous pouvons nous rencontrer la semaine prochaine.
Modalisateur + futur > Si vous êtes d’accord, nous pourrons nous rencontrer la semaine prochaine.
Modalisateur + conditionnel > Si vous êtes d’accord, nous pourrions nous rencontrer la semaine prochaine.

Edit : À la réflexion, seul le conditionnel rajoute de la modalité à l’auxiliaire modal, le présent et le futur ont seulement valeur temporelle (la modalité atténuative étant, avec ces temps, apportée par le seul auxiliaire) :

Pouvez-vous fermer la fenêtre (maintenant).
Pourriez-vous fermer la fenêtre (maintenant).
*Pourrez-vous fermer la fenêtre (maintenant).

*Pouvez-vous fermer la fenêtre (quand vous partirez).
Pourrez-vous fermer la fenêtre (quand vous partirez).
Pourriez-vous fermer la fenêtre (quand vous partirez).

phil-en-trope Grand maître Répondu le 10 février 2022

Voilà. Il ne faut en effet pas confondre les différentes valeurs modales du conditionnel.

– hypothèse ou condition :
Si le train arrivait à l’heure, nous pourrions envisager une sortie
Si tu le voulais, tu le pourrais.– prudence dans une information pas confirmée :
Selon les média, la manifestation n’aurait pas été une réussite
– construction mentale (imaginaire) :
Tu serais un prince et tu aurais un beau cheval.
J’aimerais être quelqu’un d’autre.
– l’indignation  ou la surprise :
Quoi? Il aurait gagné au loto ?!
– l’atténuation par politesse :
Pourriez-vous ouvrir la fenêtre ?

 

le 10 février 2022.

Très clair comme forme de réponse !

Merci !

le 10 février 2022.

De rien ! 🙂

le 10 février 2022.

Edit : À la réflexion, seul le conditionnel rajoute de la modalité à l’auxiliaire modal, le présent et le futur ont seulement valeur temporelle (la modalité atténuative étant, avec ces temps, apportée par le seul auxiliaire) :

Pouvez-vous fermer la fenêtre (maintenant).
Pourriez-vous fermer la fenêtre (maintenant).
*Pourrez-vous fermer la fenêtre (maintenant).

*Pouvez-vous fermer la fenêtre (quand vous partirez).
Pourrez-vous fermer la fenêtre (quand vous partirez).
Pourriez-vous fermer la fenêtre (quand vous partirez).

le 10 février 2022.

Les modalisateurs sont les mots et les procédés grammaticaux qui traduisent le jugement et les sentiments (certitudes, doutes, critiques, appréciations, etc.) du locuteur (celui qui parle) par rapport à son énoncé (ce qu’il dit).

le 10 février 2022.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.