RE: « Se rappeler » doit être suivi d’un complément direct

Répondu

Laquelle de ces deux phrases est correcte ?
C’est souvent sans explication que notre cœur nous rappelle aux affres de la solitude.

Ou :

C’est souvent sans explication que notre cœur nous rappelle les affres de la solitude.


« Se rappeler
doit être suivi d’un complément direct », dit le dictionnaire de l’Académie.

Mais nous disons : « Se rappeler au bon souvenir, à l’attention de quelqu’un ».

alain1979 Érudit Demandé le 4 octobre 2021 dans Question de langue
5 Réponses
  • Se rappeler au bon souvenir, à l’attention de quelqu’un,

    formule de politesse adressée à quelqu’un pour qu’il transmette un message à une tierce personne.

Larousse

Tara Grand maître Répondu le 4 octobre 2021

Oui, chère Tara, en effet, j’avais bien vu dans le Larousse également. Mais ce que je ne comprends pas, c’est que dans : « Se rappeler à l’attention de quelqu’un », « à l’attention de quelqu’un » n’est pas considéré comme COI mais comme COD.
Pourtant, la question pour trouver le COI n’est-elle pas : à qui ? à quoi ? Donc : « Se rappeler à qui/à quoi ? » : à l’attention de quelqu’un. J’y voyais donc là un COI. Mais d’après les explications données plus haut par Phil-en-trope, il semblerait que ce soit un COD.

le 4 octobre 2021.

Non, c’est bien un COI, le COD, c’est le pronom réfléchi.

le 4 octobre 2021.

Très bien cher Phil-en-trope ! Nous sommes d’accord ! C’est bien un COI !

(J’avais mal compris votre phrase : « (Se) rappeler peut également être bitransitif, c’est-à-dire construire deux complément d’objets »)

Encore merci !

le 4 octobre 2021.

De rien ! 🙂
Oui un verbe bitransitif construit deux compléments d’objet. La plupart du temps, il s’agit d’un COD et d’un COI (par exemple donner quelque chose à quelqu’un), plus rarement de deux COI (parler de quelque chose à quelqu’un), mais jamais de deux COD.

le 5 octobre 2021.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.