RE: Sans effort(s) ni douleurs(s)

Bonjour,

Ce passage me taraude un peu, je ne sais pas s’il faut mettre « effort » et « douleur » au singulier ou au pluriel : « tout ce qui pourrait nourrir nos envies finit par trouver une
réponse qui se veut simple, directe, facile d’accès, sans effort(s) ni douleur(s), où tout un chacun peut aussi s’exprimer sur n’importe quel sujet… »

Merci pour vos lumières !

Wonderbook Amateur éclairé Demandé le 19 mars 2024 dans Accords
2 Réponses

Sur un plan strictement grammatical, les deux accords sont ici possibles, corrects et sémantiquement équivalents.
Sur les raisons de choisir le singulier ou le pluriel, je laisse les gens plus érudits que moi préciser de leur côté leurs bonnes raisons. Mais si c’est pour dire que le singulier indique le singulier et le pluriel une pluralité, il vaut mieux s’abstenir.
Quant à moi, je reste obstinément convaincu qu’en cas d’équivalence le singulier suffit. Ce principe simple évite les migraines perpétuelles dont ce site est témoin pour les accords de compléments sans déterminant. Le pluriel est un marquage qui doit avoir une raison claire de sens ou d’usage (mais dans ce cas les gens ne posent même pas de question)….

Chambaron Grand maître Répondu le 19 mars 2024

D’accord avec vous Chambaron. On vous a enlevé un point : je vous en mets un pour remplacer.

le 19 mars 2024.

Merci. Comme le dit Joëlle, on s’habitue. Il y a du réflexe pavlovien dans l’air : un petit coup de muleta et le taureau fonce. Cela dit, je ne vois toujours aucun critère pertinent dans les réponses pour choisir lorsque singulier et pluriel sont également possibles…

le 19 mars 2024.

Je trouve votre réponse moyennement pertinente, mais je vous ai quand même mis un point,  moi aussi ! (apparemment il faut le dire, alors, je le dis) par moutonnisme (pour rester dans le bestiaire, après le psittacisme), et puis aussi pour vous faire plaisir, j’aime bien faire plaisir comme ça pour le plaisir.

Alors évidemment, il faudrait voir dans le détail les énoncés, mais en première impression, avec des pluriels irréguliers, le pluriel semble nettement plus fréquent que le singulier. Pour ce qui est des pluriels réguliers, dans certains cas, les deux nombres se disputent le podium, dans d’autres le pluriel l’emporte d’une courte tête, dans d’autres encore le singulier se démarque. Bref, l’argument du singulier qui suffit en toutes circonstances est très très médiocre.

le 20 mars 2024.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.