RE: Rupture de construction / S’acquitter de

Répondu

Bonjour,

Je souhaiterais avoir des précisions sur deux points :

1. La phrase suivante comporte-t-elle une rupture de construction?
Tout à son étonnement, la première pensée qui s’impose à lui est de prévenir sa famille.
Serait-il préférable de rédiger :  Tout à son étonnement, il songe en premier lieu à prévenir sa famille.

2. Construction de s’acquitter de (+ verbe à l’infinitif OU + substantif ?)
Il s’acquitte avec empressement d’installer son ami dans la maison.
OU : Il s’acquitte avec empressement de l’installation de son ami dans la maison.

Merci pour vos réponses.

Marisa Maître Demandé le 16 juillet 2020 dans Général
3 Réponses
Meilleure réponse

Bonsoir Marisa,

1. La première phrase comporte une anacoluthe. Il convient de retenir la seconde.

2.   a) « S’acquitter de (qqch.), mener à bien (ce à quoi on s’est engagé, ce à quoi on est obligé). S’acquitter d’une commission, d’une fonction. 
© 2017 Dictionnaires Le Robert – Le Grand Robert de la langue française »

Voulez-vous employer s’acquitter dans le sens ci-dessus ? Dans la négative, il faut changer de verbe. Par ex. : Il effectue avec empressement l’installation de son ami…

b) En principe, en pareil cas, on préfère la construction substantive à la tournure infinitive.

Prince Grand maître Répondu le 16 juillet 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.