RE: Prête à ? Prête pour ?

Répondu

Bonjour,

Cette phrase me pose un problème :

« Je me sens à ce jour suffisamment prête pour affronter avec sérénité le regard extérieur. »

En principe, « prêt(e) » appelle plutôt la préposition « à », mais le sens me semble quelque peu différent lorsqu’on fait suivre « prêt(e) » de la préposition « pour »…

Prête pour : je me sens assez forte pour affronter… (on sort de la préparation, après bien des efforts)
Prête à : je suis prête à affronter, à faire bataille… (on est dans le combat, sens plus agressif)

Qu’en pensez-vous ?
Par avance, merci pour vos précieuses réponses !

Plumedelle Amateur éclairé Demandé le 11 novembre 2020 dans Général
3 Réponses
Meilleure réponse

Bonsoir Plumedelle,

Il convient de distinguer :

 1.  Prêt à + infinitif est un tour ancien employé à la place de près de . Le sens est « être sur le point de ».  Ex. : Elle était prête à fondre en larmes.
Il est préférable d’employer près de dans ce cas, car beaucoup considèrent cette construction comme une faute de français.

2. Prêt à qqch.Au sens d’ « être préparé pour », « disposé à » : Il est prêt à toutes les compromissions  (PR). – Prêt à +infinitif. L’avion est prêt à décoller (Ac. fr.). Je suis tout prêt à vous croire  (Id.).

3. Prêt pour qqch.   Même sens  qu’en 2  : prêt pour l’action (PR). – Prêt pour  + infinitif :  Il ne ne se sent pas prêt pour passer l’examen (Ac. fr.).

Source excellente :
M. Grevisse et I. Kalinowska, La préposition. Ces auteurs ne font donc pas de différence de sens entre prêt à + inf. et prêt pour + inf.

J’écrirais dès lors : Je me sens à ce jour suffisamment prête pour/à affronter avec sérénité le regard extérieur. 

Prince Grand maître Répondu le 11 novembre 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.