RE: L’évêque a béni/bénit le buis des Rameaux

Répondu

Bonjour,

Pourquoi écrit-on béni et non bénit dans la phrase suivante  » À la fin de la cérémonie, l’évêque a béni le buis des Rameaux.« ? (phrase tirée des exercices du Projet Voltaire)

J’aurais écrit instinctivement sans le t, mais si j’ai bien compris, on rajoute un t si l’objet a été la cible d’une consécration, ce qui me semble être le cas ici.

Est-ce que le rituel n’est pas assez « sérieux » pour cela?

Merci d’avance.

Neocrest Débutant Demandé le 19 août 2021 dans Conjugaison
4 Réponses

Bonjour,

Sans doute parce qu’il s’agit du participe passé du verbe bénir et non de l’adjectif.
Bénir a en effet un doublet, qui est bénit(e) pour l’adj. et qui se dit des choses consacrées par une bénédiction rituelle.
L’eau bénite. Le buis  bénit.

S’il ne s’agit pas d’une bénédiction rituelle, l’adjectif est béni(e).

En réalité, il reste dans l’usage une certaine confusion (le B.U.).

Prince Grand maître Répondu le 19 août 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.