RE: Le tiret

Bonsoir, ou bonjour  (que doit-on dire à partir de 4h du mat ? Il est très tard ou très tôt ?)

J’ai compris que le tiret faisait office de parenthèse mais marqué plus que cette dernière : permettant de faire une sorte d’aparté. Auriez-vous un lien pour savoir quand utiliser un tiret convenablement dans une phrase ?

Par exemple si je dis : « On est tous foutus de toute façon – à quoi bon. »
L’emploi du tiret est-il valide ou absolument pas ?
Merci!

Vartol Maître Demandé le 22 mars 2021 dans Question de langue

Ma suggestion, quelle que soit l’heure : Salut !

le 22 mars 2021.

Salut n’est pas utilisable à l’égard de n’importe qui.

le 22 mars 2021.

C’est vrai, dans certaines circonstances cela peut sembler trop familier. Malgré tout, il s’agit du salut gaulois, et ici, il ne me semble pas déplacé, et adapté aux questions de 4 h du matin, de Vartol notamment.

le 22 mars 2021.

“Salut” s’utilise seulement avec les gens que vous connaissez déjà et avec lesquels vous avez une certaine proximité. Entre étudiants ou lycéens par exemple, ou bien entre amis. Mais si vous dites ou écrivez “salut” à une personne plus âgée, à un supérieur hiérarchique, à une vieille personne, à un professeur (que vous ne connaissez pas intimement) … là, cela pourra passer pour de l’impolitesse.

le 23 mars 2021.

Oui, et s’emploie aussi entre membres d’une même communauté, comme ici !
Apprenez-moi la vie et la bienséance Prince, ça m’amuse beaucoup 🙂

le 23 mars 2021.
8 Réponses

À propos de « Salut » :
Salut signifie « je vous salue » –> je vous souhaite une bonne santé.
De la même façon que bonjour signifie « je vous souhaite le bonjour » –>je vous souhaite une bonne journée.
Saluer quelqu’un est une manifestation de respect ou de courtoisie.

On peut lire aussi dans le dictionnaire de l’Académie :
Employé comme formule de civilité. Dans des actes ou des discours officiels (surtout en usage dans des textes anciens). Pie XI, à tous les fidèles, salut et bénédiction apostolique. À tous présents et à venir, salut, formule de chancellerie préliminaire de certains actes des rois de France et de Napoléon Ier. Dans la correspondance. Je vous adresse mon plus cordial salut. À l’époque révolutionnaire, les courriers officiels se terminaient par « Salut et fraternité ». Dans le style oratoire et poétique, s’emploie comme une exclamation de respect ou d’admiration. Salut à toi, ô Jupiter ! Salut, terre sacrée !

Pour toutes ces raisons, personnellement je trouve cette formule plus que courtoise, et je ne comprends pas très bien en quoi (ni pourquoi) cela peut sembler familier aujourd’hui.

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 26 mars 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.