RE: je repose ma question pour comprendre

J’ai besoin de comprendre …..le pourquoi comme le comment.

Mille et une femmes
Mille et un hommes
Les mille et une nuits
Placé après Mille,  je comprends un ou une de plus que mille.  Un ou une quoi ? La réponse est relative au sujet dont on parle donc accord en genre  avec celui-ci.
Un ou une  selon le cas de figure.

Cinquante et un mille femmes
Cinquante et un mille hommes
Les quarante et un  mille voleuses
Placé avant mille donc toujours  »un », au singulier masculin (un mille et mille invariable quelque soit le chiffre/nombre qui le précède)
»Un » fait partie intégrante du nombre et n’est pas en lien direct avec le sujet dont on parle.

Est-ce exact ? Puis-je retenir cette règle ? ou pas du tout ?

Je vous remercie pour vos retours et explications simples  (qui me sont toujours aide précieuse)

3 Réponses

Je comprends bien, Cocojade, que vous voulez une explication plutôt qu’une règle.
Vous avez raison : même les règles, il faut les comprendre. Dans la mesure du possible car certaines ne sont que convention.
Pourquoi donc cette différence d’accord  ?
Ce n’est pas uniquement lorsque le nom est précédé d’un adjectif que « un » (1) s’accorde en genre, mais toujours, sauf exception. Par exemple on dira : j’ai vingt et une cartes – il est quatre heures une minute – etc.

Mais  page un – partie un parce que le nombre a une valeur ordinale (première page – première partie)

Nous avons en français une homonymie entre « un » déterminant indéfini et le chiffre 1 marquant un nombre. Ce n’est pas le cas en anglais par exemple qui a « one » et « a ». Je pense que c’est la raison de cet accord car aucun des autres chiffre ne  change de genre : cent fille – vingt pommes..

Tara Grand maître Répondu le 30 mai 2022

Bonjour Tara,

Je vous remercie d’apporter des nuances et d’essayer de me faire  »comprendre » cette règle.
La notion de confusion entre 1 (chiffre) et un (déterminant indéfini) joue probablement un rôle dans mon incompréhension de la règle. En découle très logiquement le mauvais emploi de  »une ».

En ce sens,  l’emploi de mille et une, me semble tenir plus d’une expression où une serait article indéfini, féminin de un article indéfini. Expression voulant dire  »plus de mille de ces choses-là » mais sans savoir combien précisément. Mais j’ai peut-être encore faux.

Je me suis sentie proche de comprendre (sur la 1ère partie) grâce à votre exemple  »il est quatre heures une minute » là une représente indéniablement le féminin de un (article indéfini) qui s’accorde en genre.

En revanche l’exemple  » j’ai vingt et une cartes » m’a perdue.  Dans ce dernier cas, le un est bien un chiffre non ? j’ai 21 cartes. 1 fait partie intégrante de 21… alors pourquoi accorder 1 (chiffre) en genre ?

Pour la dernière partie, page un et partie un…Là j’ai compris (ouf 😉  )

Je vais laisser décanter cette règle, peut-être que cela s’éclaircira avec du recul.
Merci encore pour vos efforts …

le 30 mai 2022.

J’ai l’impression que se mélangent en votre esprit, plusieurs choses.
Vous avez parfaitement raison, quand vous voyez -parfois- dans  « mille et un » ou « mille et une » une quantité vague. C’est vrai pour les grands nombres : je te l’ai dit cent fois! évidemment, c’est une hyperbole ; on a peut-être répété la chose trois fois ou dix seulement. « Mille et un » est aussi une façon d’exagérer, pourquoi pas. Mais pas systématiquement.

Ensuite, j’avançais l’idée que si « un » est le seul chiffre qui se décline en « une » c’est sans doute à cause de l’homonymie. Et j’ai bien parlé d’homonymie. C’est à dire que le chiffre « fait » comme le déterminant, par contamination.

le 30 mai 2022.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.