RE: « Je pense » et le subjonctif

Bonsoir, je vois beaucoup d’avis qui diffère lorsqu’on emploie « Je pense que… »

Ex : Je pense que j’ai raison.
Si dans ce cas on emploie l’impératif il faut comprendre en soi que je suis certain d’avoir raison mais ça contraste avec le je pense, tout du moins ça me dérange. Autant dire je suis certain que j’ai raison, mais est-ce que pour autant c’est faux ?
Si je dis : Je pense que j’aie raison.
Je suis incertain d’avoir raison, mais pourtant je pense tout de même avoir raison, non ?

Merci de m’éclairer avec ce « Je pense » qui m’embête fortement…

Vartol Érudit Demandé le 7 février 2021 dans Conjugaison

Beaucoup d’avis qui diffèrENT puisque justement il y en a beaucoup.
Il ne s’agit pas ici de l’impératif, mais de l’indicatif.

le 9 février 2021.

Merci pour la correction et oups !
Oui, je voulais bien dire l’indicatif et non pas l’impératif.
Merci de l’avoir souligné.

le 9 février 2021.
10 Réponses

Français a écrit :
Selon moi, on dit bien « que j’aie » et non que « que j’ai » : c’est du subjonctif (Il y a un doute : « elles pensent ») ! 

Ce n’est pas sérieux !
Diriez-vous « Je pense que je SOIS  son père » ou bien « Je crois que je FASSE  le bon choix » ?!

Vartol,

Je vous confirme que la théorie de Français ne tient pas debout, et qu’elle est erronée. Cela n’a pas de sens, et ça n’a rien à voir avec le fait qu’il y ait une incertitude ou pas.

Comme tous l’ont fort bien expliqué ici, à la forme affirmative l’indicatif s’impose. Ce n’est qu’à la forme négative que le subjonctif s’impose, c’est la règle, et Français n’y peut rien.

Qu’il y ait ou non un doute exprimé, on dira aussi bien :
Je me dis qu’il a  tort.
Je crois que sa réponse est erronée.
Il me semble qu’il fait une erreur.
Je pense qu’il n’a pas raison.
Je suis sûre et certaine qu’il n’est pas dans le vrai.

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 9 février 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.