RE: infinitif ?

Bonjour, mon garçon se prépare pour une dictée. Deux éléments m’interpellent :

« Les sourcils, massifs, se rejoignaient presque à l’arête du nez et paraissaient boucler tant ils étaient denses. »

Boucler à  l’infinitif me paraît un peu tiré par les cheveux, non ?

« Les oreilles étaient pâles et se terminaient en pointes ».

« En pointe » aurait pu se mettre au singulier, non ?

(Texte de Bram Stoker, Dracula (C.)  J.-C. Lattès)

Je vous remercie.

Fifi

Fifi Érudit Demandé le 15 décembre 2020 dans Question de langue
2 Réponses

D’accord avec Jean Bordes.

« Les sourcils, massifs, se rejoignaient presque à l’arête du nez et paraissaient boucler tant ils étaient denses. »

L’infinitif est possible dans le sens de « paraissaient être en train de boucler » (action en cours de réalisation) = …de former des boucles (ce dernier sens est enregistré par l’Académie française dans son dictionnaire*). 

L’idée est un tantinet exagérée (cf. « presque à l’arrête du nez » !) et illogique (ce n’est pas du fait de leur densité que les sourcils « paraissaient boucler », mais parce qu’ils se rejoignaient presque à l’arrête du nez !) ; mais l’infinitif n’est pas fautif ici.

 

J’aimerais bien avoir le corrigé, si c’est possible…

__________________________________________________________________________________________
BOUCLER
*  Intransitivement. Former des boucles. Ses cheveux bouclent naturellement. BÂTIMENT. En parlant d’un mur. Se bomber. Les murs de cette vieille maison commencent à boucler.

Prince Grand maître Répondu le 15 décembre 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.