RE: Il s’est saisi

Bonjour,
Je reviens sur une réponse donnée ici il y a deux ans, que l’on ne peut plus commenter, mais qui me pose problème :

 »
Vous avez un verbe occasionnellement pronominal, car il existe la forme saisir et se saisir. Vous pourriez raisonner de la façon dont vous le faites avec un verbe conjugué avec l’auxiliaire avoir. J’ai saisi quoi ? Si c’est spécifié avant le verbe, vous accordez, sinon pas :
. Il a découvert la dépouille de l’animal et s’en est saisie. Votre phrase est instinctivement correcte.
– Ils se sont saisis par la taille. Ici vous avez la forme pronominale réciproque, chacun saisit l’autre par la taille. C’est comme avec le verbe se voir. ils se sont vus. Vous accordez ici avec le sujet. Elles se sont saisies par la taille serait l’accord au féminin pluriel.
– Il s’est saisi de l’affaire. L’affaire est après le verbe et vous n’accordez pas.
 »

Je me demande s’il n’y a pas un problème avec le premier exemple.
Si je suis la règle (on accorde avec le COD si celui-ci est placé avant le PP), j’écrirais plutôt : « Il a découvert la dépouille de l’animal et s’en est saisi ».  En effet, il a saisi lui-même (COD masculin, singulier) de la dépouille (complément d’objet indirect, féminin, singulier).
Dans « se saisir de », le « de » introduit un complément d’objet direct.
Non ?

Cats Membre actif Demandé le 28 juillet 2022 dans Accords
5 Réponses

Vous avez raison de revenir sur des questions anciennes et ce surtout si le sujet n’est pas épuisé.
Je suis d’accord avec vous, Il a découvert la dépouille de l’animal et s’en est saisie.  Pour moi, l’accord ne va pas.

Voilà mon idée, se saisir est un verbe occasionnellement pronominal que je rangerais dans la catégorie des « autonomes » (comme je l’ai appris dans le Programme Certification Voltaire). Pourquoi autonome, car le pronom n’est pas analysable. En effet, quand vous dites : « Elle s’est saisie d’un objet ou d’une affaire », on ne peut pas parler d’un réfléchi car la personne, encore moins l’instance ne s’est pas saisie elle-même. Se saisir a le sens de « prendre » au sens propre ou figuré. Donc, j’applique la règle des autonomes et j’accord avec le sujet : La cour s’est saisie de l’affaire, il ‘sen est saisi (de la dépouille …. ça c’est pour votre exemple).

Si je ne me trompe pas, un COD est introduit sans préposition, donc « se saisir de … » introduit plutôt un COI.

joelle Grand maître Répondu le 28 juillet 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.