RE: « Il eût été tombé »

Bonjour,

Cette phrase est-elle correcte ? « L’adolescent se précipita vers le gouffre, aveuglé par la joie ; si les mineurs ne l’avaient pas retenu, il eût été tombé dans le précipice, tué par son élan. »

Initialement, j’avais écrit « il serait tombé dans le précipice », mais comme le reste de mon texte utilise autant que possible le subjonctif imparfait/plus que parfait, je ne sais pas si « serait » est cohérent avec le reste…

Je me suis dit qu’il me suffisait de mettre le conditionnel présent au passé (forme 2), voilà pourquoi je voulais transformer « serait » en « eût été ». Mais « eût été tombé » me semble très bizarre.

Merci à tous !

Caulfield Débutant Demandé le 25 septembre 2020 dans Conjugaison
8 Réponses

« En effet, tomber ne peut se conjuguer qu’avec être… »

Tomber un adversaire se conjugue avec avoir et n’est pas pas su tout familier ; c’est du langage sportif non populaire et non familier. Voyons ce qu’en dit le fameux Dictionnaire Bordas des pièges et difficultés de la langue française, de Jean Girodet (p. 763) :

« Tomber Emplois transitifs, auxiliaires, expressions.
1. On admet l’emploi transitif dans la langue du sport : Le lutteur a tombé son adversaire. […]

2. Sauf des les emplois transitifs exposés ci-dessus  [il s’agit donc notamment de l’emploi dans la langue du sport],  l’auxiliaire est être. »

Le Dictionnaire Robert des difficultés du français, de Jean-Paul Colin (p. 749) abonde en ce sens :
« ce verbe [tomber] ne s’emploie plus aujourd’hui avec l’auxiliaire avoir, sauf dans la langue du sport, en emploi transitif, au sens de « triompher de » : Le catcheur a tombé son adversaire. »

Le Dictionnaire Larousse des difficultés du français d’aujourd’hui va tout à fait dans le même sens (p. 567).

Etc.

Hier, j’ai encore appelé l’attention sur la nécessité, souvent,  de ne pas être trop catégorique…  🙂

Prince Grand maître Répondu le 25 septembre 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.