RE: Fable et inversion et le participe passé

Bonsoir à tous, j’ai eu l’occasion cet après-midi  de consulter des archives sur l’accord du participe passé et l’inversion, dans les fables par exemple. Je pensais qu’on accordait uniquement avec le pronom COD.
Par ex. : Chaque goutte épargnée a sa gloire flétrie. Pas de pronom COD. Je pensais que l’accord était uniquement avec le pronom COD, pas avec autre chose.

Manuel Grand maître Demandé le 12 février 2021 dans Accords
12 Réponses

Manuel,

Vous écrivez « Est-ce un adjectif épithète ? Le verbe être est-il sous-entendu ? »

« Flétrie » n’est pas un adjectif ici, mais le PP du verbe flétrir.
Pourquoi voulez-vous ajouter l’auxiliaire « être » ? Qu’est-ce que vous en feriez, où le placeriez-vous ? Quel sens cela aurait-il ? Non, il n’est pas même sous-entendu.
Chaque goutte de sang qu’il a épargnée a flétri sa gloire.
Peut-être comprenez-vous mieux que l’auxiliaire « avoir » est déjà présent ?

Je ne comprends pas ce que vous ne comprenez pas dans la réponse de Chambaron, qui est pourtant très claire.
Notamment cette phrase :
La phrase se lit donc bien comme chaque goutte épargnée a flétri sa gloire ou a sa gloire flétrie. Corneille accorde le participe puisque la réforme de Marot a déjà produit ses effets et l’Académie a imposé l’accord du participe postposé (on ne parle pas encore de COD à cette époque).

Peut-être n’avez-vous pas lu sa démonstration avec suffisamment d’attention ?

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 13 février 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.