RE: Elle fut forcée d’accepter avec une apparence de bonne grâce.

Elle fut forcée d’accepter avec une feinte bonne grâce.
Elle fut forcée d’accepter avec une bonne grâce apparente.
Elle fut forcée d’accepter avec toutes les apparences de la bonne grâce.
Elle fut forcée d’accepter avec une apparente bonne grâce.
Elle fut forcée d’accepter avec une apparence de bonne grâce.

Quelle serait la formulation la plus convenable ? Je ne crois pas que je l’ai écrite ci-dessus, elle m’échappe, ou alors ce serait celle du titre ? C’est du langage du siècle dernier… Je m’emmêle la langue 😉
Merci

Myrtille Maître Demandé le 30 juillet 2020 dans Question de langue

elles sont toutes bonnes ! rien à dire !

le 30 juillet 2020.

Ok ! Merci Joelle !

le 30 juillet 2020.
3 Réponses

Bonsoir Myrtille !

Il y en a beaucoup à qui je souhaite de s’emmêler la langue comme vous ! Car le problème ne se pose pas en termeS de phrases plus ou moins convenables, mais de style.
A cet égard,celle qui a ma préférence, stylistiquement  parlant donc, est la première : Elle fut forcée d’accepter avec une feinte bonne grâce.

Mais l’appréciation de la qualité du style est subjective ; attendez donc un peu d’obtenir d’autres réponses.
Bonne soirée.  🙂

Prince Grand maître Répondu le 30 juillet 2020

Merci Prince ! 🙂

le 30 juillet 2020.

Pour moi, une apparence de bonne grâce, c’est une imitation de bonne grâce, donc un peu le même sens que feinte bonne grâce. Après, en effet, il n’y a plus qu’à choisir le style… et harmoniser avec les phrases qui l’entourent.

le 30 juillet 2020.

Eh bien, Myrtille, justement, il y a une différence entre « une apparence de bonne grâce » et « une bonne grâce feinte » :
Si apparent peut signifier: qui n’est pas tel qu’il apparaît, il a le sens aussi de visible, perceptible au regard ou à l’entendement; le mot entretient donc une ambiguïté. Ce n’est pas le cas de feint qui signifie simulé.

le 31 juillet 2020.

Oui, dans l’absolu, c’est vrai. Dans le contexte (que je ne vous ai pas donné), il est évident que la dame se force à feindre la bonne grâce par politesse mais n’en pense pas moins. Donc les deux expressions sont équivalentes. Merci

le 31 juillet 2020.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.