RE: Desquels vous êtes ou dont vous êtes

Répondu

Bonjour,

Écrit-on :  » Les plus fiers gaillards, dont vous êtes, ont été un exemple pour moi. »
ou bien : « Les plus fiers gaillards, desquels vous êtes, ont été un exemple pour moi. »

Précisions :

Il s’agit de l’expression : « en être », comme lorsque l’on dit : « En êtes-vous ? » au sens de « Y participez-vous ? En faites-vous partie ? »

Cela revient à dire : « Les plus fiers gaillards, auxquels vous appartenez, ont été un exemple pour moi. »

Mais je m’interroge quant à l’utilisation de  « dont » et de  « duquel/desquels » dans ce cas précis.

En vous remerciant par avance,

LP

Perceval1997 Débutant Demandé le 20 novembre 2021 dans Général
5 Réponses
Meilleure réponse

A. Syntaxiquement, en = dont, et d’eux = desquels

Quand on ne souhaite pas utiliser le pronom « en », on n’utilise pas non plus le pronom « dont », et dans ces cas on peut utiliser le pronom « duquel ».

En = dont
Si dans une phrase sans relative vous utilisez « en », utilisez « dont » dans la relative.
— Ce sont des experts + j’en suis = ces experts dont je suis… (extraction)
— Ce sont des experts + vous m’en parlez = ces experts dont vous me parlez… (COI)

De ceux-là, d’eux = desquels
Si dans une phrase sans relative vous utilisez « de ceux-là », utilisez « desquels » dans la relative.
— Il existe des experts + je suis de ceux-là = ces experts, desquels je suis, desquels je m’honore d’être, auxquels je m’honore d’appartenir… (extraction)
— Il existe des experts + vous me parlez de ceux-là = ces experts, desquels vous me parlez… (COI)
C’est un peu plus rare.

On peut dans un premier temps raisonner ainsi, simplement sur la base du « en ».
Si, sans relative, vous préférez dire : « ces gaillards, et vous en êtes, sont un exemple… », alors dites « ces gaillards, dont vous êtes, sont un exemple… ». Mais si, sans relative, vous préférez dire : « ces gaillards, et vous êtes de ceux-là, sont un exemple… », alors dites « ces gaillards, desquels vous êtes, sont un exemple… ».

Généralement, c’est le couple « en / dont » qui fonctionne le mieux.

B. Approche sémantique

Dans quel cas utiliser le simple pronom « en » (et son relatif « dont ») et dans quel cas préférer la formule développée « de ceux-là » ou « d’eux » (et son relatif « desquels ») ?
Comme raisons liées au sens, je suggère :
— insister sur la personne : je parle d’elles, et non j’en parle ; donc les personnes desquelles je parle plutôt que les personnes dont je parle
— une phrase avec plusieurs niveaux d’imbrication : des livres dont j’ai extrait des passages, mais des livres desquels j’ai extrait des passages dont nous…
— insister sur la fonction grammaticale du « de » quand ce n’est pas un « de » d’appartenance (Pierre, dont le livre…, et non Pierre, duquel le livre…), ou introduisant un COI (le livre dont je parle, plutôt que le livre duquel je parle), mais par exemple un « de » d’origine (« le lapin, je l’ai sorti du chapeau ; le chapeau duquel j’ai sorti un lapin » est plus démonstratif que « le lapin, je l’en ai sorti ; le chapeau dont j’ai sorti un lapin »).
Pour parler d’origine, je crois que « l’étang duquel j’ai sorti un poisson » désigne mieux l’étang parmi plusieurs étangs que « l’étang dont j’ai sorti un poisson », et c’est certainement ici parce que la relative est déterminative, mais je n’ai trouvé aucune étude sur le sujet. Cela n’importe pas ici puisque dans votre phrase la relative n’est pas déterminative.
Et donc bref, si le pronom « duquel » est assez artificiel pour un COI ou un état, il est en revanche tout à fait possible pour un complément disant l’extraction. Dans votre phrase, on peut tenter de tenir le raisonnement de l’appartenance ou de l’extraction. Vos interlocuteurs sont-ils extraits d’un groupe (donc « desquels ») ? ou simplement membres d’un groupe (donc « dont ») ? Il faut probablement choisir « dont ».

C. Et

Notez aussi que votre phrase n’a pas de sens telle que vous l’avez écrite, et que cela ne nous aide pas. Supprimez la partie entre virgules et vous verrez que le sujet n’est pas déterminé :
— les plus fiers gaillards sont un exemple pour moi
De qui parle-t-on ?
Si vous nous présentez une phrase bien écrite, avec un sujet bien déterminé, une relative dont on saura précisément à quel mot elle se rattache, avec les virgules bien positionnées pour montrer le caractère non déterminatif de l’incise, et un sens non ambigu, que vous pouvez préciser si nécessaire, il nous sera plus facile de gloser sur le rôle sémantique de votre incise relative « dont/desquels vous êtes », et pourquoi pas de vous aider à trancher entre les deux possibilités.

Feuillu Maître Répondu le 21 novembre 2021

Le choix se fera dans la plupart des cas entre l’étang duquel j’ai sorti un poisson  (est  entouré de roseaux)  et  l’étang d’où j’ai sorti un poisson (est entouré de roseaux) avec une préférence nette pour l’emploi de d’où.
La relative sera descriptive ou  déterminative selon son rôle  (et non selon le  pronom relatif employé), souvent marqué par la ponctuation :
L’étang duquel/dont/d’où j’ai sorti le poisson que tu manges va être classé site protégé :
la relative sert à déterminer  « étang », à le distinguer parmi d’autre étangs
Un étang tout proche , duquel/ dont/d’où j’ai sorti le poisson que tu manges, va être classé site protégé
La relative est une information donnée quasi gratuitement, en tous cas incidemment sur l' »étang ». Elle ne sert pas à le distinguer d’autres étangs

le 21 novembre 2021.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.