RE: c’est pourquoi/ ce fut pourquoi

« C’est pourquoi il préféra ne rien dire »…

« Ce fut pourquoi il préféra ne rien dire »… je flotte dans l’indécision…Si le narrateur raconte au présent une histoire qui s’était passé il y a longtemps au pays de Il était une fois, ne peut-il pas écrire les deux?

Merci de bien vouloir m’éclairer de vos chandelles.

Achille Érudit Demandé le 1 octobre 2018 dans Conjugaison
3 Réponses

Bonjour,

Pour ma part, j’avoue que j’hésite également en ce qui concerne le temps dans la phrase suivante :

« Depuis que l’inspecteur lui avait rapporté le récit des suspects, le commissaire avait le sentiment que les deux affaires se recoupaient. C’est pourquoi il voulait poursuivre son enquête en exploitant cette voie ! »

C’est pourquoi ou c’était pourquoi ? L’action étant révolue et la narration au passé, la raison qui a motivé le commissaire est révolue aussi, non ? Maintenant, il ne veut plus poursuivre son enquêtes, les affaires en question étant à présetn résolues.

ET vous, qu’en pensez-vous ?

Quel est votre conseil, SVP ? Merci.

Nadouchka Amateur éclairé Répondu le 3 avril 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.