RE: Accorder avec « son » ou « leur » ?

Bonjour, précieux amis !

C’est une question liée à la poésie que je vous confie aujourd’hui…
Dans la phrase :

Un foisonnement bigarré de tulipes raides et fières cherchait à vaincre, par l’intarissable floraison des calices inodores, son impossible permanence.

Vaut-il mieux accorder « l’impossible permanence » avec le « foisonnement » ou bien avec les « tulipes » ?

Les deux solutions me semblent correctes, mais je ne voudrais pas faire de faute à ce niveau.

Merci par avance de partager votre ressenti poétique !

Plumedelle Amateur éclairé Demandé le 15 janvier 2021 dans Accords
2 Réponses

Bonjour  Tara !

Merci pour votre réponse qui apporte des éléments intéressants.

Je retiens le singulier (« cherchaient » au pluriel peut déranger) avec la formule « UNE impossible permanence » – plus large que « SON impossible permanence » –  qui lève toute ambiguïté.

Encore merci pour votre soutien éclairé !
Je vous souhaite une agréable journée…

☼ Krystel

Plumedelle Amateur éclairé Répondu le 15 janvier 2021

Merci! Vous aussi passez une belle journée !

le 15 janvier 2021.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.