RE: Accord « eu » après « ça »

Tu te rappelles les conséquences néfastes que ça a eu ?
ou
Tu te rappelle les conséquences néfastes que ça a eues ?

Dans cette phrase,  le « ça » doit-il être considéré comme une forme impersonnelle (eu) ou non (eues) ?

Merci

Liliane94 Débutant Demandé 4 jours auparavant dans Accords
5 Réponses

Malgré tout, si je dis : « les conséquences que ça a produites »,  je reste perplexe.

jacour Érudit Répondu 4 jours auparavant

Bienvenue au club des sceptiques sur l’accord du participe passé après avoir !
Votre doute est illustratif.  La sacro-sainte règle heurte votre pente naturelle ?  C’est normal puisqu’il s’agit d’une règle contre-nature, qu’aucune autre langue n’applique car elle ne repose sur aucun fondement linguistique mais est un artifice historique maintenu contre vents et marées pour sélectionner les futés.
Une seule solution : comme je l’ai fait, déserter cette règle en déliquescence, ne plus en faire la promotion, ne plus l’appliquer à l’oral et seulement contraint et forcé à l’écrit…
La vie vous semblera plus légère.

À lire  pour comprendre les évolutions en cours : 
Résumé des évolutions préconisées
Éléments théoriques et références

4 jours auparavant.

Pour jacour.

Et pourtant, c’est bien la règle actuelle…
(N.B. Je n’en défends pas le bien-fondé.)

4 jours auparavant.

Je sais, je sais… Il y a là une sorte d’attraction de proximité qui jette le trouble (pour moi). Cette phrase devenue :  » ..les conséquences que votre attitude a produites… » : pas de problème. Avec un sujet masculin : « …les conséquences que votre comportement a produites … » la phrase ne me choque pas. Mais le neutre « ça » qui a embarrassé Liliane94, ne facilite pas la spontanéité de l’accord. Je ne sais pas pourquoi.
Merci, Prince, pour le lien.

4 jours auparavant.

Le neutre et le hiatus.

Site Etudes littéraires :

« La catastrophe que le tsunami a produite. (Correct !)
La catastrophe que cela a produite.
Ce qui vous conduit à hésiter, c’est sans doute le fait que « cela » est un neutre, donc un masculin, et qu’en plus, je l’ai dit, la phrase n’est pas euphonique (hiatus). Je ne pense pas que vous auriez hésité avec : La catastrophe qu’il (le tsunami) a produite.
C’est pourtant la même application de la même règle. »

4 jours auparavant.


Mais combien de serrures cela lui a ouvert !
(Julien Gracq.)
Je ne peux pas vous dire l’impression que cela m’a fait. (Maurice Druon.)

Inadvertances qui ont échappé aux correcteurs ? Volonté délibérée de faire bouger l’usage ou d’euphonie ? 

 

 

4 jours auparavant.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.