Reconnaître « tout » adjectif / adverbe –

Répondu

Bonjour. J’ai réalisé un exercice autour de « tout » et ses variantes. J’ai fait quelques erreurs, cependant la personne en charge de la correction refuse de répondre à mes questions et de me donner une explication qui me permettrait de ne plus en commettre.
Pourriez-vous m’aider s’il vous plait ?
Voici les questions soumises à ma formatrice :

« (…) la pensée est tout au service de la vérité et de la vertu ».

Je pense que 2 options étaient possibles. J’ai considéré ce « tout » comme un adverbe : la pensée est « entièrement » au service… Pourquoi ai-je faux ?

« l’art de l’orateur n’est bon que s’il sait être tout sagesse et tout vertu »

je le comprends comme : « entièrement / pleinement sagesse et entièrement / pleinement vertu », c’est pourquoi je donne à « tout » la valeur d’un adverbe… je ne comprends pas pourquoi mon raisonnement est erroné, s’il l’est.

« Comment vivre en toute harmonie ? » Je considère ici « tout » comme un adverbe : « entièrement en harmonie », j’écris donc « comment vivre en tout harmonie ? ». Le h n’est pas aspiré car on peut dire l’harmonie, nul besoin d’ajouter un « e » donc.

On peut aussi considérer « toute » comme un adjectif (l’harmonie entière), mais est-ce faux de le vouloir considérer adverbe ?

JenniferW Débutant Demandé le 13 mars 2017 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

12 réponse(s)
 

Bonjour,

Je souhaite revenir sur le « tout » utilisé dans ces phrases :
Cette fillette est tout heureuse.
Ces personnes sont toutes honteuses

Pourquoi dans la première phrase le « tout » n’est pas accordé alors que dans la deuxième proposition il l’est?
Merci de votre réponse car je ne comprends pas.

Elody Débutant Répondu le 20 mars 2017

Bonjour Elody,

La difficulté est de reconnaître le H  aspiré.
Lorsque le H est aspiré, on ne peut pas élider l’article : on ne dit pas « l’honte » mais « la honte » -> on considère donc ce H comme une consonne et on accorde.
Ainsi, on peut dire « l’heureux », on ne dit pas « le heureux » : le « h » n’est pas aspiré -> pas d’accord.

La règle est :
L’adverbe « tout » est invariable devant un adjectif féminin commençant par une voyelle, mais il s’accorde (et devient « toute » ou « toutes ») si l’adjectif commence par une consonne. 
« Tout » s’accorde si le H peut être considéré comme une consonne, c’est-à-dire s’il s’agit d’un H aspiré.
Une règle simple à énoncer, mais difficile à appliquer. Le H ne s’entendant pas, comment savoir s’il est muet ou aspiré ?
En cas de doute, écouter comment on prononcerait un nom de la même famille. Si on prononce clairement « le » ou « la » devant ce nom, « tout » s’accorde. Si on fait l’élision, « tout » reste invariable.
Dans le dictionnaire, si le mot commence par un H aspiré, il sera signalé par un petit symbole.

Source : Optimiser son score certificat Voltaire 

JenniferW Débutant Répondu le 20 mars 2017
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.