Est-ce qu’il y’a des fautes dans ce texte merci , »Bonsoir miss Sandra je suis flatté que je fusse présent dans tes pensées 😉 je pense beaucoup à toi et te souhaite si ce n’est pas déjà le cas d’être bercée par un tsunami de rêves qui te fera passer une bonne nuit « 

Répondu

Problème accord choix du temps

Minouche Maître Demandé le 13 novembre 2015 dans Conjugaison
Ajouter un commentaire
5 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Pas de fautes pour moi. Cependant, il faut revoir la ponctuation.
« Bonsoir, « miss » Sandra je suis flatté que je fusse présent dans tes pensées Je pense beaucoup à toi et te souhaitesi ce n’est pas déjà le cas, d’être bercée par un tsunami de rêves qui te fera passer une bonne nuit«

« que je sois » : maintenant, dans l’instant, voire tout le temps.
« que je fusse » : à un certain moment dans le passé, à ce moment là.

Vous avez choisi l’imparfait du subjonctif, c’est une question de style exprimant que, à un certain moment dans le passé, vous étiez dans ses pensées.

jean bordes Grand maître Répondu le 13 novembre 2015
Ajouter un commentaire

« Je suis flatté d’avoir été présent dans tes pensées », me paraît plus clair et moins ampoulé.

joelle Grand maître Répondu le 13 novembre 2015
Ajouter un commentaire

Bonjour,

Au passif, le verbe flatter se construit de deux manières différentes.

Madame Durand est flattée que son fils soit polytechnicien.
Madame Durand est flattée d‘être la mère d’un polytechnicien.

Vous devez donc écrire :

Je suis flatté d‘être présent dans tes pensées.
ou
Je suis flatté que toutes tes pensées me soient destinées.

Ne pensez-vous pas que ce tsunami*de rêves va bouleverser sa nuit plutôt que (de)**l’apaiser ? À moins que « bercée par un tsunami » ne soit un oxymore intentionnel !

*Les tsunamis font partie des catastrophes les plus destructrices de l’histoire
** de est facultatif devant l’infinitif employé comme second terme de la comparaison.

czardas Grand maître Répondu le 13 novembre 2015
Ajouter un commentaire

Merci pour vos réponses,on m’a dit que l’emploi de l’imparfait du subjonctif est une erreur,car le verbe qui le précède est à l’indicatif présent,vous en pensez quoi ?

Minouche Maître Répondu le 13 novembre 2015
Ajouter un commentaire

S’il plaît à Minouche d’employer l’imparfait du subjonctif, pourquoi l’en empêcher ?

« d’avoir été » : pendant un moment
« que je fusse » : à ce moment-là
Il y a une nuance dont il faut laisser à Minouche le choix et le bénéfice.

« avoir été » est plus léger ? Peut-être, mais cela dépend du style que l’on veut adopter.

Quant à l’emploi du terme « tsunami », comme le fait remarquer czardas, il fait plutôt penser à une catastrophe et n’est donc pas très heureux, car je doute que « miss » Sandra soit bercée par un tsunami.
On pourrait lui préférer un débordement, une averse, une multitude, une abondance, une cascade, un torrent, une infinité, une foule, une mer, une nuée… moi, j’aimerais assez « une pléiade ».

jean bordes Grand maître Répondu le 13 novembre 2015
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.