RE: Verbes de perception suivi d’un infinitif

Bonjour,

J’ai une petite question à propos d’un accord. La règle est la suivante : « Suivi d’un infinitif, le participe passé d’un verbe de perception s’accorde si le COD placé avant fait l’action exprimée par l’infinitif ».
Dans le livre « Optimiser son score », l’accord a été réalisé dans cette phrase mais je ne comprends pas pourquoi : Je lirai demain les journaux que j’ai vus arriver au secrétariat.
D’après la règle, comment un journal peut faire l’action d’arriver ?  Ça me paraît étrange qu’un objet puisse faire une action.
Merci d’avance pour vos réponses

Farhat Débutant Demandé le 14 septembre 2022 dans Accords
3 Réponses

Ce qu’il faut faire, c’est voir si journaux peut être sujet du verbe arriver, et oui, il le peut en effet :
Les journaux arrivent au secrétariat tous les matins à 8 heures.
Donc, ce que j’ai vu, ce sont bien les journaux (qui arrivaient au secrétariat) >>> accord du participe avec journaux.

Avec un autre verbe, par exemple imprimer :
Les journaux que j’ai vu imprimer ont tous été vendus.
Ici, journaux ne peut pas être sujet du verbe imprimer : Les journaux impriment..
Donc, ce que j’ai vu, ce ne sont pas les journaux, mais quelqu’un/quelque chose qui imprimaient les journaux >>> le participe reste au masculin singulier.

Il y a un test : si on peut intercaler journaux entre le participe et le verbe à l’infinitif >>> accord ; si on ne peut pas >>> pas d’accord.
J’ai vu arriver les journaux / J’ai vu les journaux arriver >>> Les journaux que j’ai vus arriver.
J’ai vu imprimer les journaux / J’ai vu les journaux imprimer >>> Les journaux que j’ai vu imprimer.

marcel1 Maître Répondu le 14 septembre 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.