RE: Utilisation du présent dans un récit au passé

Dans Claude Gueux, Victor Hugo écrit:
« Alors il se passa dans cet atelier une scène extraordinaire, une scène qui n’est ni sans majesté ni sans terreur […] »
ou encore:
« Au moment où il traversait le vieux cloître déshonoré et blanchi à la chaux qui sert de promenoir l’hiver, il s’approcha du condamné […] »
Pourquoi l’emploi du présent est-il correct dans ce contexte ? Je ne crois pas que ce soit du présent à valeur de vérité générale dans le premier cas, et dans le deuxième cela impliquerait que le cloître existe, et qu’il sert encore de promenoir l’hiver au moment où Hugo écrit, non ?

Nivlem Débutant Demandé le 5 septembre 2021 dans Question de langue
4 Réponses

« Au moment où il traversait le vieux cloître déshonoré et blanchi à la chaux qui sert de promenoir l’hiver, il s’approcha du condamné […] »

C’est à prendre au titre du  présent de vérité générale. Quand il écrit, Hugo l’assimile à un tel temps (très duratif).  Il écrit qui sert de promenoir l’hiver.  S’il mettait  l’imparfait, le passé composé ou le passé simple, etc., le lecteur penserait qu’au moment où il écrit, le cloître ne sert plus à cela – ce qui serait faux.

Il y a d’autres moyens de justifier le présent. 

Prince Grand maître Répondu le 5 septembre 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.