RE: Survivre de

Bonjour,

Je crois savoir que l’on utilise la préposition à avec le verbe survivre :
Elle a survécu à son mari.
Elle a survécu à cet événement.
Elle lui a survécu.

Ce qui survivra à Janine, c’est son entreprise.
Ce qui lui survivra, c’est cette entreprise.

Que pensez-vous de ces trois tours – qui peuvent être considérés dans un style poétique :
Ce qui survivra d’elles, c’est leur engagement ; c’est l’amour.
Ce qui survivra à elles, c’est leur engagement ; c’est l’amour.
Ce qui leur survivra, c’est leur engagement ; c’est l’amour.

Surtout, le premier cas doit-il être proscrit ?

Merci par avance !

AG Maître Demandé le 20 avril 2022 dans Général
3 Réponses

Bonjour,
Personnellement, je garderais la 3ème formule : ce qui leur survivra, c’est leur engagement. Pour la 1ère, je dirais plutôt : « ce qui restera d’eux, c’est leur engagement ». Mais je peux me tromper. A vérifier…

Christall Érudit Répondu le 20 avril 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.