RE: Subjonctif passé, imparfait… après présent de l’indicatif ?

Bonjour,

J’ai grand besoin d’un (ou plusieurs!) avis d’experts sur un cas d’emploi du subjonctif particulièrement épineux. Voici la phrase en cause (fautive il me semble, en l’état) :

« Nous comprenons qu’elle espérait une deuxième chance »

Attendu que :

1) « Comprendre que » au sens de « comprendre pourquoi » impose le subjonctif.

2)  Le verbe espérer renvoie, dans le contexte du récit, à un espoir qui dure  et qui ne peut donc être traduit par la forme passée « qu’elle ait espéré », laquelle traduirait un espoir bref, éphémère, selon moi…

Qu’en pensez-vous ?

Merci !

milos Débutant Demandé le 15 novembre 2021 dans Conjugaison
3 Réponses

Bonjour,

Nous comprenons qu’elle espère/ait éspéré… C’est admis.

Prince Grand maître Répondu le 15 novembre 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.