RE: Souci avec le contraire de Tardif

Bonjour
Dans le cadre de la rédaction d’un roman, je me trouve ennuyée par un souci que j’ai d’ailleurs déjà rencontré avec ce mot. Il s’agit de  tardif (en l’occurrence tardive).

Je parle d’une pièce (un fumoir)  Mon personnage en aime l’atmosphère du soir, un peu britannique avec ses vieux fauteuils de cuir,  les messieurs  (vieux eux aussi et un peu dans le même état de fatigue j’en ai bien peur 🙂 ) qui viennent prendre qui un cognac, qui une tisane, une bière…, avant de monter se coucher (on est dans une  pension de famille)
Sauf que là, on est en début d’après-midi, et je veux donc dire que : « à cette heure (contraire de tardive), ça sentait le tabac froid, mais qu’importe. »

Prématurée ne va pas, précoce non plus, vespérale ne rend pas compte du « début » d’après-midi… Je rêve que l’Académie autorise le mot « tôtive », pourquoi n’existe-t-il pas !

Avez-vous une idée  avant que je ne me rabatte sur un simple « à cette heure de la journée, ça sentait le tabac froid » ? Mais quel dommage de ne pouvoir qualifier cette « heure de la journée…
Pouvez-vous m’aider ?..

Je vous remercie
Bon dimanche (et jours suivants, je ne suis pas avare !) 🙂

Emsi Érudit Demandé le 10 octobre 2021 dans Question de langue
7 Réponses

Oui je suis consciente que le mot « tôtive » est « plus original » mais la proposition de Joëlle convient mieux au genre du roman, assez intimiste, et dont le vocabulaire doit relever du « simple » (qui ne veut pas pour autant dire « basique » : la recherche peut être dans le style).
Ici,  j’entre dans la pensée d’un personnage qui aime ce fumoir pour ce qu’il lui évoque de britannique, dont l’odeur de fumée le soir. Les mots sont simples, mais surtout il y a une émotion (dont je n’ai pas parlé) dans le reste du paragraphe, et cette émotion ne s’accorderait pas avec un « à cette heure tôtive ». Je veux que le lecteur se laisse emporter par une fluidité, or si je mets « tôtive », il s’arrêtera sur ce mot, qui soit l’amusera, soit le perturbera, mais à coup sûr, brisera cette fluidité.
Mais merci d’avoir donné votre avis.

Emsi Érudit Répondu le 10 octobre 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.