RE: Souci avec le contraire de Tardif

Bonjour
Dans le cadre de la rédaction d’un roman, je me trouve ennuyée par un souci que j’ai d’ailleurs déjà rencontré avec ce mot. Il s’agit de  tardif (en l’occurrence tardive).

Je parle d’une pièce (un fumoir)  Mon personnage en aime l’atmosphère du soir, un peu britannique avec ses vieux fauteuils de cuir,  les messieurs  (vieux eux aussi et un peu dans le même état de fatigue j’en ai bien peur 🙂 ) qui viennent prendre qui un cognac, qui une tisane, une bière…, avant de monter se coucher (on est dans une  pension de famille)
Sauf que là, on est en début d’après-midi, et je veux donc dire que : « à cette heure (contraire de tardive), ça sentait le tabac froid, mais qu’importe. »

Prématurée ne va pas, précoce non plus, vespérale ne rend pas compte du « début » d’après-midi… Je rêve que l’Académie autorise le mot « tôtive », pourquoi n’existe-t-il pas !

Avez-vous une idée  avant que je ne me rabatte sur un simple « à cette heure de la journée, ça sentait le tabac froid » ? Mais quel dommage de ne pouvoir qualifier cette « heure de la journée…
Pouvez-vous m’aider ?..

Je vous remercie
Bon dimanche (et jours suivants, je ne suis pas avare !) 🙂

Emsi Érudit Demandé le 10 octobre 2021 dans Question de langue
7 Réponses

« Tôtif » existe dans le dictionnaire  «  »Wiktionnaire » :

tôtif

Étymologie

(1887) Du mot tôt auquel est adjoint le suffixe -if.
Terme utilisé au XIXe siècle dans le département de l’Aube avec tôtive[1]. Utilisé par Ferdinand de Saussure comme exemple de « mot virtuel »[2]. Le terme a connu une visibilité médiatique suite à un concours organisé en 2014 pour la Semaine de la langue française et de la francophonie[3][4].

Adjectif

tôtif \to.tif\

            • […] mais là on est passé à la “Londres rouge”, et du style victorien tôtif au style victorien tardif, ou médian : Albert Hall, Albert Memorial — (Renaud CamusLe royaume de Sobrarbe: Journal 2005, Fayard, 2008 → lire en ligne)Le concept exprimé par le mot tardif joue un rôle important dans notre société, où l’on sanctionne l’arrivée tardive à l’école, au bureau, à l’usine et à la maison ; le fait d’arriver avant l’heure convenue est au contraire considéré comme normal ; aussi n’en parle-t-on guère et le mot * tôtif, ou un mot équivalent, ne paraît pas utile. — (Ferdinand de SaussureCahiers Ferdinand de Saussure no 31, Librairie Droz,  → lire en ligneQui arrive tôt ; qui vient tôt. Contraire de tardif.

Dérivés[modifier le wikicode]

 

Synonymes[modifier le wikicode]

hâtif

Antonymes[modifier le wikicode]

 

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

 

Références[modifier le wikicode]

 
    1.  Glossaire Du Patois de la Foret de Clairvaux, Slatkine, Genève, 1970 (1re éd. 1887), page 314
    1.  Ferdinand de SaussureCahiers Ferdinand de Saussure no31, Librairie Droz, 1977, p.66
    1.  Le mot de la semaine est… « escargoter » sur figaro.fr, 2014-03-26. Consulté le 2018-02-17
    1.  Alexandre Wolff, Aminata Aithnard, Geneviève Dastugues, Pauline Hardouin, Rapport OIF 2014, Organisation internationale de la francophonie, Nathan, 2016-0

Je vous laisse regarder vous-même l’original.

Prince Grand maître Répondu le 10 octobre 2021

Prince,

Pourrais-tu modifier ton message, son excessive longueur rend sa lecture et celle du fil difficiles.

Merci! 🙂

le 10 octobre 2021.

Voilà, maintenant, tu peux lire.

1 semaine auparavant.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.