RE: socio-historique

Répondu

Bonjour,

Un aspect socio-historique ou sociohistorique? Je trouve les deux dans les dictionnaires…

Merci !

ababault Débutant Demandé le 14 janvier 2023 dans Question de langue
2 Réponses

Deux points essentiels à retenir :
* Le trait d’union est logique et nécessaire dans les mots composés, mais il disparaît parfois quand un sens très spécifique s’installe pour donner un sens autonome au mot.
* Il n’y a pas de trait d’union à la suite d’un préfixe.
Une question :
* Utilisez-vous un mot composé ou un mot comportant un préfixe ?

Exemples de mots composés :
— catégorie sociale + catégorie professionnelle = catégorie socio-professionnelle
— français + marocain = franco-marocain
— accords entre la Russie et la Chine = accords russo-chinois
— approche sociologique + approche historique = approche socio-historique (ou pourquoi pas approche historico-sociologique)
Le trait d’union est logique et nécessaire pour insister sur une double approche, ou sur un rapport entre deux termes pris à égalité.
Il y a ainsi une discipline, la socio-histoire, la recherche socio-historique, qui utilise à la fois les méthodes de l’histoire et de la sociologie. Si vous conservez le trait d’union dans chien-loup et bœuf-carottes, il n’y a pas de raison de le supprimer dans socio-historique. Il est faux et malhonnête de dire, comme joelle ci-dessus, que le document relatif aux rectifications orthographiques, publié il y a 32 ans mais pas encore lu par une majorité des personnes qui s’y réfèrent, préconise ce type de fusion.
Le trait d’union facilite la lecture, et le lecteur comprend immédiatement le principe de la double approche. Il y aurait encore plus clair : dans une démarche ressortissant à la fois de la sociologie et de l’histoire…, description du Poitou sous les aspects sociologique et historique….

En revanche, il n’y a pas de trait d’union après les préfixes : préhistorique, protohistoire, cohabiter, microéconomique, psychopathologie, myopathe, sociopathe
Le préfixe socio-, s’il signifie du point de vue social, ou relatif à la société, à l’organisation de la société… est collé au noyau du mot qu’il complète ou précise.
Bien que ce soit un mot récent (je n’ai pas la date), le trait d’union serait très difficile à justifier pour parler d’un document traitant de l’histoire d’un pays, non au travers de l’histoire de ses institutions (histoire des rois de France) mais de l’histoire du pays par le prisme de son organisation sociale (histoire de l’évolution de la société française). Si le mot sociohistorique signifie historique dans une dimension sociale, il ne doit pas prendre de trait d’union.

Puisque le Larousse en ligne définit le mot ainsi : qui concerne une analyse historique de la société, alors il a raison de voir un préfixe et une absence de trait d’union. Il se trouve simplement que dans la majorité des utilisations, ce mot n’est pas utilisé dans le sens sous lequel le Larousse en ligne le définit, mais dans le sens de la discipline universitaire.
Il est d’une bêtise sans nom que de vouloir décider de l’orthographe de recherche socio-historique donc avec le sens de recherche sociologique et historique, selon l’orthographe donnée par le Larousse en ligne pour le sens historique dans une approche sociale.

Donc :
* Votre mise en contexte consiste-t-elle simplement à mettre le mot aspect devant l’adjectif socio(-)historique ? C’est complètement con, ce n’est pas une présentation en contexte, êtes-vous capable de présenter une phrase entière ? Savoir écrire le français ne consiste pas à aligner trois mots et à en demander l’orthographe.
* On peut supposer qu’après les mots démarche, étude, approche, c’est souvent le mot désignant la discipline (ou plutôt l’interdiscipline) qui convient, celui qui additionne ou fusionne deux adjectifs. Ce sens est aujourd’hui très fréquent. Il s’agit bien d’un mot composé, et il est très préférable de conserver le trait d’union.
* Si vous nous dites ce qu’est pour vous un aspect, on pourra vous en dire plus, et il n’est pas exclu que dans phrase le mot sociohistorique soit utilisé dans le sens donné par la société Larousse, avec préfixe et sans trait d’union, mais il est impossible de le deviner.

CParlotte Grand maître Répondu le 15 janvier 2023
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.