RE:  » Si  » adverbe (sans élément de comparaison ni point d’exclamation)

Répondu

Bonjour,

Je m’interroge sur l’emploi de l’adverbe « si » pour exprimer l’intensité, dans une phrase qui n’est pas exclamative et qui ne comporte pas d’élément de comparaison.

L’usage est-il incorrect ou tout simplement vieilli ?

Exemple :

« Il était si désagréable de voir cette femme perdue s’abandonner ainsi à la douleur, et les tremblements de sa lèvre indiquaient une tristesse si profonde. »

Merci d’avance pour vos lumières.

Primavolta Membre actif Demandé le 21 avril 2022 dans Question de langue
6 Réponses

Primavolta,

Vous écrivez « je perçois une différence de construction de la phrase ou une nuance avec la phrase que je cite que je ne saurais pas expliquer… si bien que ça me semble correct dans ces exemples et que je tique toujours dans mon exemple. »

Je comprends ce que vous dites. Et il me semble que c’est parce que vous n’employez pas les bons termes :
o En premier lieu, parfois il est préférable d’employer « tellement » plutôt que « si« , en fonction du contexte.
o De plus, en effet, votre tournure « il était si désagréable » manque cruellement de naturel (effet accentué par l’emploi de la forme impersonnelle), surtout compte tenu du contexte, et peut donner un ton très snob et déconnecté des réalités à votre phrase.
Est-ce que vous diriez « il est si désagréable de voir tous ces morts, ne trouvez-vous pas » ?……………….
o Cela vous cause du « désagrément  » de la voir souffrir ? Vous parlez ici d’une femme dans un état second, en proie à une extrême douleur, folle de chagrin. « Désagréable » est un peu léger pour la circonstance.
On dira plutôt « C’était si poignant, bouleversant, pathétique« .
o À noter qu’une « fille perdue » ou « femme perdue » est une femme qui a perdu son honneur.
o
« S’abandonner ainsi à la douleur » : à vous entendre elle a perdu tout contrôle et se donne en spectacle, qui plus est un spectacle qui vous est « désagréable« . Mais plus loin on s’aperçoit qu’elle a juste une lèvre qui tremble (même pas les deux)….
o « Les tremblements de sa lèvre » : le pluriel de l’un et le singulier de l’autre me semblent inappropriés ici.
o La lèvre qui tremble peut « indiquer » ou plutôt dénoter/ révéler une émotion certes, mais pas « une tristesse si profonde« .

Ma proposition :
C’était tellement bouleversant de voir cette femme folle de douleur, en proie à un si profond chagrin, ne laisser transparaître de son désespoir qu’un léger tremblement de ses lèvres.

Cathy Lévy Grand maître Répondu le 23 avril 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.