RE: Ponctuation

Bonjour à tous,

Pourriez-vous me dire si ce passage est ponctué correctement? Je me demande si les virgules suffisent ou s’il faut des tirets, étant donné que la phrase est longue. Quant au contexte, il s’agit d’une dame qui se trouve dans une soirée dans un petit village de montagne, dont l’ambiance de fête lui rappelle son passé extraordinaire, sur la Côte d’Azur, avec son mari Alexeï.

Le feu d’artifice, la réception aux chandelles, qui tranchaient sur les us et coutumes d’un pays aussi perdu, l’avaient ramenée dans le hall du luxueux hôtel Carlton devant lequel l’aurait attendue, un groom prêt à lui en ouvrir obséquieusement la portière, l’étincelante Delahaye douze cylindres que pilotait jadis Alexeï, un foulard rouge d’artiste noué autour du cou. Cela se passait à Cannes, trente années en arrière.

Merci!!

Bernard Érudit Demandé le 22 août 2021 dans Général
6 Réponses

Bonjour,

Je la trouve bien ponctuée, mais l’avalanche des juxtapositions et incises n’en rend pas la compréhension aisée. C’est particulièrement le un groom prêt… qui est un poil perturbant : on peut dans un premier mouvement le prendre pour le COD de attendre (je pense que c’est ainsi que Prince a compris la chose, auquel cas, il faudrait effectivement supprimer la virgule), ce qui rend la suite peu intelligible et oblige à faire un retour en arrière pour accéder au sens. Le problème, c’est que je ne lui vois pas d’autre place vraiment meilleure.

devant lequel l’aurait attendue l’étincelante Delahaye douze cylindres, un groom prêt à lui en ouvrir obséquieusement la portière, que pilotait jadis Alexeï, un foulard rouge d’artiste noué autour du cou.

Pas mieux, voire moins bien, et idem, si on le rejette à la toute fin de la phrase.

Que faire alors ? Ben soit garder ainsi en prenant le risque de désorienter le lecteur, soit reformuler. Peut-être que c’est un peu amusant de ne pas faciliter le boulot du lecteur, mais alors pas trop souvent dans le bouquin, sinon y a gros risque d’abandon.

phil-en-trope Grand maître Répondu le 22 août 2021

En fait, en relisant la phrase et la proposition de Prince, ça peut le faire, à condition évidemment de supprimer également le en et d’accepter le léger changement de sens :

l’avaient ramenée dans le hall du luxueux hôtel Carlton, devant lequel l’aurait attendue un groom prêt à lui  ouvrir obséquieusement la portière de l’étincelante Delahaye douze cylindres que pilotait jadis Alexeï, un foulard rouge d’artiste noué autour du cou.

Perso, je préfère – évidemment – le sens de la phrase originelle.

le 22 août 2021.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.