RE: Phrase complexe

Bonjour.
J’avais des questions concernant les phrases complexes. Dans la phrase « Mon Dieu, mon cousin, que votre lettre est raisonnable , et que je suis impertinente de vous attaquer toujours ! »
1. Lorsque une conjonction de coordination suit une virgule : est-ce que les deux propositions sont juxtaposées ? ou coordonnées ?
2. Je n’ai pas d’exemples, mais si une subordonnée est précédée d’un signe de ponctuation ou conjonction de coordination, qu’en est-il ?
3. « Mon Dieu, mon cousin » : devons-nous la rattacher à la proposition « que votre lettre est raisonnable » ou « que je suis impertinente… »

Merci !

BJORKMANIAK Débutant Demandé le 28 décembre 2021 dans Question de langue
4 Réponses

La phrase de Jacques Chirac était, plus exactement « C’est loin mais c’est beau » tournure tout de même plus agréable et courtoise que celle citée par Feuillu, et qui signifie tout l’inverse………..
Phrase que l’on peut aussi ponctuer ainsi :
C’est loin, mais c’est beau.
C’est loin !… mais c’est beau !
ou bien
C’est loin… mais c’est beau.

Tout ça pour dire que je ne pense pas qu’un signe de ponctuation change quoi que ce soit à la nature des propositions, dans les cas qui vous préoccupent : deux propositions sont coordonnées par une conjonction de coordination, oui, c’est évident.

Je ne comprends pas votre question 3 : « Mon Dieu, mon cousin » : devons-nous la rattacher à la proposition « que votre lettre est raisonnable » ou « que je suis impertinente… »
Madame de Sévigné écrit à son cousin, « Mon Dieu, mon cousin » est une proposition exclamative. Que voulez-vous dire par « devons-nous la rattacher » ?
C’est une première proposition, et les deux suivantes sont indépendantes.
C’est équivalent à :
« Ah chère Marie, comme tu es jolie et comme je parais laide à côté de toi !« 

Cathy Lévy Grand maître Répondu le 29 décembre 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.